Plus de 1 000 enfants chaque jour au « Forum en récré »

Entièrement gratuit, ce premier festival de jeux et d’ateliers pour enfants fait le plein pendant les vacances d’hiver, au Forum du casino. Inscriptions sur place

« Forum en récré » dure jusqu’au 1er mars et accueille au Forum du casino, tous les enfants de la ville. Sur place, une pléiade d’activités les attend : aussi bien sportives qu’artistiques.

Pour la seule journée d’hier, les organisateurs, services jeunesse et animation de la commune, ont compté 1 200 petits Hyérois qui ont franchi la porte du Forum ! La veille, près de 1 000 autres étaient passés.

Bien sûr, les structures gonflables géantes attirent immédiatement les enfants au centre du Forum mais, tout autour, des ateliers se succèdent.

Des « Kaplas » ont pris place sur un immense tapis. Un stand d’apprentissage au graff est assuré et un magicien dispense ses tours aux petits et grands.

Une « saison 2 » déjà programmée

« On propose également un stand de maquillage, un atelier de psycho-motricité pour les plus petits, un atelier BD, des jeux de société sont à disposition ainsi que des ateliers décentralisés », explique Matthieu Vialatte, chef du service jeunesse en mairie.

« Au sous-sol, près du centre Olbia, les volontaires peuvent s’initier au Djing et à la musique ».

Tous les enfants de 4 à 16 ans sont les bienvenus et tout est gratuit. Il suffit de s’inscrire le jour même au Forum pour participer à tous les ateliers et jeux. Une initiation aux rudiments de la radio est même proposée grâce à la présence de Gapeau FM sur une estrade du Forum.

Hier après-midi, le député maire, Jean-Pierre Giran, accompagné de son premier adjoint, Francis Roux, et de plusieurs adjoints, a fait le tour des animations.

Cette première édition de « Forum en récré » a donc démarré sur les chapeaux de roue… et, déjà, une « saison 2 » est programmée.

En novembre prochain, pour les vacances de la Toussaint, un nouveau « Forum en récré » est prévu.

Maquillage, jeux, magie, ateliers BD ou graff : les enfants découvrent de nouvelles disciplines, toutes regroupées au Forum. (Photos Hélène Dos Santos)
Maquillage, jeux, magie, ateliers BD ou graff : les enfants découvrent de nouvelles disciplines, toutes regroupées au Forum. (Photos Hélène Dos Santos)
par F. D. Tous droits réservés Var-Matin du jeudi 26 février 2015

Démocratie locale renforcée: Questions d’actualité au Conseil municipal

Dans le cadre de sa politique de renforcement de la vie démocratique locale et de respect des droits de l’opposition, le député-maire d’Hyères a mis en place des questions d’actualité qui permettent à tous les groupes du conseil municipal de poser des questions librement, en dehors de l’ordre du jour officiel, et d’obtenir des réponses en séance.

Pour plus de transparence Jean-Pierre Giran a proposé la diffusion sur Internet de ces Questions d’actualité propres au Conseil municipal d’Hyères qui a accepté par un vote unanime le 20 février 2015.

Vidéo partagée depuis la chaîne YouTube officielle de la Ville d’Hyères

Liste des questions :

  •  question relative à la situation financière de l’hôpital, posée par M.Patrick Collet, conseiller municipal – Hyères bleu marine
  •  question sur la zone économique du Roubaud par M.François Cornileau, conseiller municipal délégué urbanisme-contentieux-assurances
  •  question relative au projet hameau des Pesquiers posée par Mme Del Perugia, conseillère municipale – Agir pour Hyères
  •  question relative aux nouveaux postes de police posée par M. Rémy Thiebaud, conseiller municipal délégué secteur santé hospitalier, hygiène, démoustication
  •  question relative à la politique quartiers sensibles posée par Mme Marie-Laure Collin, conseillère municipale – Hyères bleu marine
  •  question relative à la subvention Midi festival posée par M. Laurent Cunéo, conseiller municipal délégué grands projets.

Je suis Charlie : Rassemblement devant la Mairie avant une émouvante minute de silence

Var-Matin_2015_01_09_Charlie_Jean-Pierre_Girana-JE-SUIS-CHARLIE-LOGO-640x468

 

 

Un peu avant midi, les premiers groupes ont commencé à se former devant la mairie. Beaucoup d’élus, des représentants de tous les partis politiques, des syndicalistes, des journalistes, des policiers municipaux, et puis des anonymes, des jeunes, des bien moins jeunes, au total deux ou trois cents personnes se sont rassemblées pour l’hommage national rendu à midi, partout en France, aux victimes de la tuerie perpétrée mercredi à Paris dans les locaux de Charlie Hebdo.

Avant une longue et émouvante minute de silence, le maire Jean-Pierre Gimage_0012_be1b7cd38402fa8b3bd9b1a2af6cb97ciran a pris la parole pour saluer la spontanéité de ce rassemblement et la présence de toutes les sensibilités. « Au-delà de nos divergences, il y a des valeurs fondamentales sur lesquelles on ne peut transiger et qui nous rassemblent tous » a dit le premier magistrat, évoquant l’égalité, la liberté ou la laïcité. « Le fait d’accepter les religions ne signifie pas l’impossibilité de les critiquer » a-t-il aussi rappelé, soulignant que laïcité et tolérance vont de pair.

Le maire s’est également dit « fier de voir comment le peuple hyérois ne mobilise, également très fier de la déclaration du Président de la République et de la façon dont les responsables politiques ont partagé la volonté d’union nationale, où ici, d’union communale. »

Il a reconnu que « le combat sera long » mais aussi souligné qu’il appartient à chacun, « dans sa famille, dans sa communauté, de plaider pour que ceux qui sont dans l’erreur comprennent. Il y a des valeurs fondamentales sur lesquelles sont fondées nos sociétés qu’il faut faire respecter. »

Il a ensuite demandé à la foule de respecter la minute de silence, « en pensant à ceux que nous avons beaucoup aimé et aussi à ce qu’ils représentent comme idéal de liberté. »

Tous droits réservés – Var-Matin du 9 janvier 2015  Caroline Martinat

Inondations: Jean-Pierre Giran veut pouvoir agir vite

GiranJeanPierreAgirVitePour Jean-Pierre Giran, il faut agir vite. Car, dès que le soleil revient, on oublie que les risques d'inondations demeurent. (Photo Patrick Beaduet)

(Photo Patrick Beaudet)

En matière de protection des biens et des personnes en cas d’inondations, le député-maire d’Hyères Jean-Pierre Giran est partisan« du bien plutôt que du mieux ».

S’il reste favorable à l’adoption de Plans de prévention des risques inondations (PPRI) et autres Schémas d’aménagement et de gestion des eaux (Sage), le parlementaire varois juge ces procédures globales « lourdes ». Or, au vu du changement climatique auquel on semble assister, « on n’a pas le temps d’attendre des années pour réaliser, par exemple, des bassins de rétention, boucliers capables de ralentir, sinon supprimer les risques majeurs », estime-t-il.
Prenant l’exemple des arrêtés de péril utilisés dans l’immobilier, Jean-Pierre Giran souhaite « un changement de la loi sur l’eau et l’introduction de procédures d’urgence ».
Mesures dérogatoires d’urgence
Cette prise de conscience de l’élu hyérois n’est pas vraiment nouvelle. Les derniers événements tragiques n’ont fait que renforcer un peu plus ses convictions. Ainsi, il y a un mois, Jean-Pierre Giran a tapé du poing sur la table lors d’une réunion à la préfecture du Syndicat mixte du bassin-versant du Gapeau. Un coup de gueule qui lui a permis de ramener à moins de deux ans le délai pour réaliser une zone d’expansion de crue au niveau du plan du Pont.
Sa proposition de loi sur « des mesures dérogatoires d’urgence quand il y a danger » va dans ce sens.
S’il reste des sceptiques, Jean-Pierre Giran leur répond par une statistique : « Sur le mois de novembre, le Var a été placé quinze jours en alerte orange ! » Imparable.
Pour Jean-Pierre Giran, il faut agir vite. Car, dès que le soleil revient, on oublie que les risques d’inondations demeurent.
  • Tous droits réservés Var Matin 2014