Journées du Patrimoine: visite des lieux de culte hyérois et dialogue interreligieux

Les musulmans ont accueilli les premiers Engagés dans le dialogue interreligieux, les représentants hyérois des différentes confessions (catholique, protestante, juive et musulmane) ont décidé d’ouvrir les portes de leurs lieux de culte, ce week-end à l’occasion des Journées du patrimoine. Avec pour thème la citoyenneté et dans le contexte actuel, cette heureuse initiative a pris tout son sens. Hier en fin d’après-midi, les musulmans ont été les premiers à recevoir, avec thé à la menthe et pâtisseries. Face à une grosse communauté de pratiquants catholiques venus en nombre accompagner le père Benoît Moradei, l’imam suppléant Abdallah Kaddouri et ses amis ont répondu aux nombreuses questions portant sur les spécificités de leur culte. Démonstration de prière à l’appui.

« On a besoin de vous »

D’abord léger, le ton s’est ensuite fait plus grave quand l’assistance a abordé la question délicate des attentats perpétrés au nom de l’Islam. « Comment se fait-il qu’au sein de votre religion qui prône la paix, certains croyants tombent dans la violence ? », questionne une dame.

« L’ignorance de gens qui vivent à la marge. Quand on voit ces actes, on ne comprend pas… L’Islam n’a jamais demandé à ses fidèles de faire ça et on le dit chaque vendredi pour la grande prière », répond Abdallah Kaddouri avant d’admettre que certains jeunes n’écoutent pas trop « la bonne parole ». « Il faut riposter par le dialogue et la connaissance car la guerre vient de l’ignorance et de la peur de l’autre », estime le père Moradei. Venu assister à cette rencontre, le maire Jean-Pierre Giran, a tenu à faire passer un message volontariste : « Dans cette agression que subit notre pays, on a fantastiquement besoin de vous car vous serez mieux entendus que nous. »

Tous droits réservés Var-Matin du 17 septembre 2016