Conseil municipal : « Des conditions de vie décentes pour les gens du voyage »

Les élus ont voté à l’unanimité la proposition de la ville d’engager des travaux pour améliorer les conditions de vie des gens du voyage sédentaires installés à l’Almanarre à côté de la station d’épuration.

Une communauté d’une cinquantaine de personnes « qui sont hyéroises, car ils vivent ici, mais dans des conditions d’hygiène pas dignes pour des êtres humains que nous respectons. »
Le maire a donc sollicité TPM, gestionnaire du site (1) qui, à son tour a sollicité les services de l’État qui privilégient un relogement en logements sociaux.
« Or, expliquait Jean-Pierre Giran, ils veulent rester là où ils sont, et TPM, compte-tenu de la position de l’État, ne peut plus soutenir financièrement notre projet. »
La ville a donc pris la décision de réaliser ces travaux d’urgence. Ils consistent à implanter des blocs sanitaires, à effectuer des travaux sur les réseaux d’eau et d’électricité et à reprofiler les sols pour un coût global de 150 000e.
La ville a donc été autorisée par le conseil à signer une convention avec TPM.
Les travaux commenceront au cours du second semestre 2 016.
1. Depuis le transfert de la compétence assainissement à la communauté d’agglomération.