Plus de propreté et de sécurité pour Olbius-Riquier

Régine Blondeau, présidente du CIL Olbius-Riquier, a accueilli le député maire et son équipe municipale, vendredi soir à l’hôtel Ibis, pour débattre des problèmes du quartier.

Si dans l’ensemble, les habitants sont satisfaits des travaux dernièrement réalisés (remise en peinture des rambardes et chicanes, rebouchages du parking Jean-Monet, marquage au sol avenue Jean-Moulin, remise en état du terrain de pétanques…) d’autres soucis demeurent.

Possible déviation

La sécurité est le point primordial abordé sur le carrefour entre l’avenue Jean-Moulin et l’avenue Léopold-Ritondale, où un accident par semaine minimum se produit. La veille encore, un camion s’est retourné sur la voie. Les feux alternés accentuent cette problématique et restent source de confusion si l’on ne connaît pas le fonctionnement de la voie. Après avoir élagué deux arbres pour une large visibilité, les feux tricolores de ce carrefour seront remplacés par des feux à leds. Le CIL demande un contrôle de vitesse et une verbalisation des camions de plus de trois tonnes, pourtant interdits, qui passent par l’avenue Jean-Moulin.

Le maire Jean-Pierre Giran propose de renforcer la signalétique et envisage une possible déviation.

Opération coup-de-poing

Les incivilités ont été abordées. Qu’elles soient liées au bruit des deux roues le matin, au stationnement illicite ou à un manque de propreté (déjections canines et dépôts d’ordures sauvages), elles nuisent à la tranquillité du quartier. Le premier magistrat a proposé une opération « coup-de-poing » par la police municipale sur toute la commune pour verbaliser les contrevenants. Ces problèmes étant soulevés par plusieurs CIL et les endroits étant ciblés. Autre souci, celui des pavés autobloquants à l’angle de l’avenue Jean-Moulin et la voie Léopold-Ritondale, qui se soulèvent : un enrobé rouge sera posé d’ici à 15 jours. La municipalité informe le CIL de la mise en demeure de la propriétaire du terrain en jachère d’où sortent des rats du dépotoir.

Pour les fils téléphoniques de l’avenue Olbius-Riquier, le premier magistrat verra avec ses équipes si des interventions concomitantes sont prévues pour les enterrer.

Les navettes, le passage à niveau de la gare, le pôle multimodal et l’arrivée de la fibre optique sur la commune ont été développés. Ces points abordés ont pour certains obtenus des réponses rapides. Une visite sur site suivra.

Tous droits réservés Var-Matin du 2 mai 2016 par C.R.