Visite de quartier avec le CIL Chateaubriand

Quelques semaines après l’assemblée générale du CIL du quartier Chateaubriand (le 18 mars dernier), le président a reçu jeudi 7 avril le maire Jean-Pierre Giran, accompagné des adjoints en charge des travaux, Jean-Louis Ozenda, de la sécurité, Jean-Marc Gély et de la vie des quartiers, Josiane Mei.

Le CIL pointe du doigt certains sites, régulièrement souillés par des dépôts sauvages d'encombrants. (Photo C. R.)

Le CIL pointe du doigt certains sites, régulièrement souillés par des dépôts sauvages d’encombrants. (Photo C. R.)

La visite de quartier, sous un chaud soleil printanier, a permis de constater de visu les problèmes soulevés lors de la réunion du CIL.

Un certain nombre de points, concernant essentiellement la réfection de trottoirs ou des reprises d’enrobés, ont déjà été réglés ou des travaux sont programmés prochainement.

C’est ainsi qu’un arrêté a été signé cette semaine pour autoriser le stationnement à cheval sur le trottoir, avenue Chateaubriand, dans la section comprise entre la rue Lamartine et l’impasse Chateaubriand. Les emplacements seront matérialisés dans les prochains jours.

D’autres problèmes persistent. Il en est ainsi de la sortie de l’impasse située à l’arrière du centre de soins Beauséjour. Faute de pouvoir faire demi-tour, des véhicules la quittent en marche arrière. Et certains camions de livraison peinent à tourner en raison d’un stationnement parfois anarchique. « À l’évidence, il y a une organisation à trouver » a convenu le maire Jean-Pierre Giran.

Entre travaux illégaux, squats suspectés et locaux abandonnés, le CIL a également pointé d’autres interrogations portant sur des questions d’urbanisme, dont les élus ont pris bonne note.

Tous droits réservés Var-Matin du 9 avril 2016