Olbia s’est redressée fièrement

image_0005_078aa0b3d809d1c189f973dcec56dcc8

Les élus et de nombreux invités ont pu prendre connaissance des travaux de consolidation des murs du site d’Olbia conduits d’octobre à décembre 2015. (Photo Frank Muller)

Le site archéologique d’Olbia va mieux. En proie à une érosion accélérée de ses murs, il a bénéficié d’octobre à décembre derniers de l’intervention d’archéologues-maçons qui ont remonté l’existant pierre après pierre à l’aide d’un mortier de chaux et de pigments colorés (lire Var-matin du 10 décembre 2015).

C’est ce que sont venus constater, hier matin, le maire, son adjoint à la culture François Carrassan et de nombreux invités et riverains.
« On a mené des travaux d’urgence qui ne se voient pas et tant mieux. C’est une réussite », a apprécié Jean-Pierre Giran. Captivé par les explications de l’archéologue du site, celui-ci a toutefois pu constater que des pointillés d’ardoise insérés entre les pierres actaient la rénovation. C’est une technique appelée trattegio. Grâce à cette première tranche de travaux, Olbia a retrouvé son assise. Une deuxième phase de consolidation sera menée en 2016.
Déplacer l’entrée
Mais le dessein pour le site gréco-romain est bien plus grand. C’est encore au conditionnel, mais une nouvelle tranche de travaux pourrait être programmée dans un futur proche pour en doper la visibilité et l’attractivité. « On travaille pour que l’entrée soit aussi magnifique que le site », a indiqué le maire.
La Ville souhaiterait acquérir une maison qui fait face au centre nautique de l’Almanarre et qui deviendrait la maison d’accueil d’Olbia. Une proposition a été faite à l’actuel propriétaire. « C’est un gros enjeu pour la visibilité du site », concède François Carrassan. L’avenir s’écrit dès maintenant.Tous droits réservés Var-Matin du 29 janvier 2016 par O. B.