L’accueil de jour Alzheimer de Riondet est enfin ouvert

Daniel Roos représentant les Lions Clubs d'Hyères, le président de l'hôpital, Michel Perrot et le maire Jean-Pierre Giran ont procédé, hier matin, à l'inauguration de l'Accueil de jour Alzheimer de l'hôpital Riondet. (Photo Valérie Le Parc)

Daniel Roos représentant les Lions Clubs d’Hyères, le président de l’hôpital, Michel Perrot et le maire Jean-Pierre Giran ont procédé, hier matin, à l’inauguration de l’Accueil de jour Alzheimer de l’hôpital Riondet. (Photo Valérie Le Parc)

Depuis le 7 décembre, le grand appartement thérapeutique de l’hôpital Riondet, aménagé il y a six ans, sert enfin à ce pourquoi il a été créé : l’accueil de jour des personnes atteintes d’Alzheimer

Il aura donc fallu attendre six ans pour voir ce projet d’ouverture d’un Accueil de jour Alzheimer (Aja) aboutir.

La cause de cet important retard ? « L’attente des autorisations, rappelle Pascale Smolik, cadre supérieur de santé. Il fallait que l’Agence régionale de santé et le conseil départemental nous donnent l’autorisation pour ouvrir douze places supplémentaires dans le Var. »

En attendant

Le feu vert a donc enfin été donné et depuis le 7 décembre, le grand appartement thérapeutique situé dans les locaux du centre de gérontologie de l’hôpital Riondet, est prêt à accueillir douze patients.

Pour l’heure, cinq demandes ont été formulées puis instruites. « On n’a pas trop de mal à remplir », concède Michel Perrot, le directeur de l’établissement.

Jusqu’à cette date très attendue, les locaux ne sont heureusement pas restés inoccupés.

Aménagés par les trois Lions Club hyérois (Azur, Olbia et Les Palmiers) grâce à une enveloppe de 70.000€, ils abritent depuis plusieurs années un Pôle d’activités et de soins adaptés (Pasa).

L’accueil et les activités dispensées sont quasiment identiques à la différence près que le public ciblé n’est pas le même. Le Pasa accueille des personnes déjà hospitalisées (1) alors que l’Aja reçoit des personnes résidentes encore chez elles.

Une main tendue aux proches

Cette nouvelle structure permet donc de rompre l’isolement des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, de les accompagner à travers diverses activités basées sur le plaisir et le bien-être, tout en favorisant leur maintien à domicile. Elle permet aussi de soulager leurs proches que le monde médical nomme « les aidants ».

« Cela constitue un grand soulagement pour nombre d’entre eux », estime Michel Perrot. « Statistiquement, les aidants meurent avant les patients », souligne pour sa part Véronique Gauci, infirmière et représentante du personnel (FO).

L’Accueil de jour de Riondet vient compléter et soulager l’association « Le jardin d’Eole » qui proposait déjà une aide aux aidants.

À l’hôpital Riondet, quatre personnes accueilleront les patients à la journée ou à la demi-journée, du lundi au vendredi de 10h à 17h : deux aides-soignantes spécialisées en gérontologie, une psychomotricienne et un chauffeur pour aller chercher et ramener les patients à leur domicile. « Le fait que des personnes qui vivent les mêmes difficultés se retrouvent ensemble permet une resocialisation décisive », a estimé le maire Jean-Pierre Giran, qui a manifesté une pensée pour l’ancien président de la République, Jacques Chirac, qui avait déclaré Alzheimer cause nationale avant de contracter la maladie.

À Hyères et après tant d’années d’attente, on mesure d’autant mieux le chemin parcouru.

« C’est toujours un événement de voir un nouveau service s’ouvrir », s’émeut Véronique Gauci. L’hôpital a une mission de service public et on est fier de pouvoir le faire auprès de ces gens-là. »

(1) Le Pasa ne disparaît pas pour autant et se trouve relocalisé entièrement de l’autre côté de l’avenue Riondet.

L’idée de créer un Accueil de jour Alzheimer à Hyères date de 2006. Madeline Daniels, membre du Lions Club Azur, décédée il y a une dizaine d’années, décide de suivre le mouvement national initié dès 1998 par le Lions Club France et qui reprend une pratique généralisée au Canada : créer des Centres d’accueil de jour un peu partout en France. Avec l’assentiment et l’appui de l’ancienne municipalité, les Lions Clubs des Palmiers et d’Olbia se sont joints au mouvement afin de générer, au final, une aide de 70 000 e permettant d’équiper l’appartement thérapeutique.

C’est pour rendre hommage à sa première investigatrice que l’Accueil de jour Alzheimer se nomme « Amista Madeline », amista signifiant « amitié » en provençal.

Sous l’impulsion de Madeline Daniels

Un mal galopant

La maladie d’Alzheimer touche toujours plus de personnes. Daniel Roos (Lions Club) a indiqué que le nombre de malades était passé de 250 000 en 2006 à près d’un million aujourd’hui. Certains estiment que dans le futur, 1 Français sur 4 sera atteint.

400 : C’est le nombre estimé de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer qui résident à Hyères.

42 euros :Le prix d’une journée de prise en charge à l’Aja de l’hôpital Riondet.

Tous droits réservés var-Matin du mardi 15 décembre 2015 par Olivier Bouisson