Des dessins pour les soldats en opérations extérieures

image_0008_60b64991e2aab22417fde2c221d1641b

« Merci de nous défendre » est l’un des messages adressés par les enfants aux 134 militaires déployés au Mali, en Guyane et ailleurs. (Photos D. R.)

Pour la première année, les élèves de six classes de l’école Saint-Exupéry se sont adressés aux militaires du 54e RA qui passeront les fêtes loin de leur foyer. Une action d’éveil à la citoyenneté

Depuis quatre ans, l’amicale des anciens du 54e RA a pris pour délicate habitude d’adresser une attention particulière aux militaires de la caserne Vassoigne qui passent les fêtes de fin d’année loin de chez eux, sur des opérations extérieures (Opex) : actuellement au Mali, en Guyane et sur d’autres théâtres que la confidentialité défense ne permet pas de nommer.

« Pour avoir été moi-même plusieurs fois en Opex, ça réchauffe un peu le coeur de voir arriver ces témoignages de sympathie », avoue le Général Daniel Hubscher, ancien chef de corps, président de l’amicale des anciens du 54e RA. Il va plus loin : « L’amicale peut être considérée comme une charge quand on est en exercice, je le conçois. C’est pourquoi cette opération permet de rendre au régiment ce que le régiment donne à l’amicale. »

Les écoliers ont pris leur rôle très à coeur

Jusqu’à présent, le colis que recevaient les militaires était composé de lettres du maire d’Hyères, du chef de corps et de l’amicale des anciens, en guise de témoignages de solidarité. Mais aussi des petits cadeaux : en 2014, un set d’entretien de chaussures ; en 2015, un nécessaire de correspondance (stylo, bloc de papier à lettre), un porte-cartes et une calculatrice. La grande nouveauté, cette année, c’est que des enfants amènent leur touche personnelle, innocente, sous forme de dessins et des mots de soutien, rédigés de leur plus belle écriture d’écoliers.

Six classes de CE1, CE2, CM1 et CM2 de l’école Saint-Exupéry (la Blocarde) ont pris ce rôle très à coeur. François Cornilleau, directeur de l’école élémentaire : « Les dessins représentent des sapins de Noël, la montagne ou la ville, et ne sont pas forcément liés à des actions militaires. Et parmi les mots manuscrits, j’ai retenu, des « Merci de nous défendre » ou « J’aime Paris » directement liés aux attentats du 13 novembre. »

Il s’agit bien d’une action de vivre ensemble, intergénérationnelle, qui fait partie de l’éducation à la citoyenneté. Il est ainsi prévu, plus tard dans l’année scolaire, que des élèves visitent la caserne Vassoigne.

134 dessins et mots manuscrits

Le Général Hubscher reprend : « Cette démarche entre parfaitement dans le cadre du devoir de mémoire. Ces enfants prennent conscience de ce que les militaires font pour eux et le pays. J’y vois aussi un exemple de l’implication des personnels d’active dans l’équipe municipale. » En pratique, relève le président de l’amicale, c’est la cellule familles du régiment qui se charge de confectionner ces colis qui seront distribués aux 134 hommes et femmes, tous grades confondus, qui seront loin de leur maison à Noël. La Marine est chargée de les acheminer, par voie aérienne, sur les différents lieux de conflit.

Les dessins et les mots d’enfants ont été remis mardi, dans la cour de l’école. Présent, le député-maire Jean-Pierre Giran s’est réjoui de cette initiative entrant dans le cadre de l’opération nationale de solidarité défense.

 »En Opex, ça réchauffe un peu le coeur de voir arriver ces témoignages de sympathie « Général Daniel Hubscher, ancien chef de corps du 54e RA