Une nouvelle adresse pour les Boutchous de l’Espoir

Les bénévoles des Boutchous de l'Espoir ont inauguré leurs nouveaux locaux hier, en présence du maire Jean-Pierre Giran et d'un généreux mécène.

Les bénévoles des Boutchous de l’Espoir ont inauguré leurs nouveaux locaux hier, en présence du maire Jean-Pierre Giran et d’un généreux mécène.

L’association vient en aide aux parents démunis des enfants de zéro à trois ans adressés par les services sociaux. Elle a déménagé dans un local mis à disposition par la mairie, au centre Olbia

Les Boutchous de l’Espoir ont une nouvelle adresse et les vingt-deux bénévoles ne pouvaient rêver plus beau cadeau pour les 20 ans de leur association. Elle dispose désormais d’un local mis à disposition par la mairie, à proximité immédiate du CCAS, un atout supplémentaire pour cette association qui vient en aide aux familles des enfants de zéro à trois ans, adressées par les services sociaux.

Hier matin, Jeannine Collombat, la présidente des Boutchous de l’Espoir, a reçu avec plaisir le maire, Jean-Pierre Giran, venu inaugurer ce nouveau local en compagnie des élues en charge de la cohésion sociale, Josiane Mai, et de l’action sociale et du CCAS, Marie-Hélène Parent. À leurs côtés également, se trouvaient les représentants de la société Zolpan qui, par le biais d’un mécénat, a remis à neuf le local en offrant les peintures.

Disposant désormais d’un local clair et fonctionnel d’une centaine de mètres carrés, l’association va poursuivre l’oeuvre engagée il y a 20 ans.

Chaque mardi matin, elle ouvre ses portes à 122 familles bénéficiaires, adressées par les services sociaux. La plupart sont hyéroises, quelques-unes viennent des communes alentours, notamment de La Londe. Chacune reçoit des couches, du lait, des biscuits et des petits pots, adaptés à l’âge de l’enfant.

Si certains produits proviennent de la banque alimentaire du Var, d’autres, comme les couches ou les laits maternisés, sont achetés par les Boutchous de l’Espoir. « C’est donc important pour nous d’affecter le budget, qui provient notamment des subventions de la ville, en fonctionnement et dans le cadre de la politique de la ville, mais aussi du département et de TPM, à l’achat de ces denrées plutôt qu’à un loyer qui nous coûtait quand même 1 100 euros par mois depuis que nous avions quitté la rue Matignon », a expliqué la présidente.

Grâce aux Boutchous de l’Espoir, les familles peuvent aussi vêtir les bambins à tout petit prix, en achetant des vêtements de taille zéro à trois ans qui leur sont vendus un euro pièce ou des articles de puériculture.

Deux fois par semaine, les mardis et jeudis après-midi, les Boutchous ouvrent également leurs portes à tous les publics pour vendre ces mêmes articles d’occasion, de un à cinq euros pièce. L’argent ainsi récolté contribue également au financement des actions de l’association.

Ces affaires, vêtements et articles de puériculture en bon état, proviennent de dons. L’association a profité de l’inauguration, hier, pour lancer un appel afin de réapprovisionner son stock, notamment en vêtements de taille 18 mois, 2 et 3 ans.

À votre bon coeur !