Sainte-Barbe chaleureuse et adaptée au contexte

La revue des troupes. Photo Laurent Martinat

La revue des troupes. Photo Laurent Martinat

« La joie de vivre est le meilleur rempart contre la haine. » Cette phrase du député-maire Jean-Pierre Giran, prononcée hier à l’occasion de la cérémonie de la Sainte-Barbe au centre d’incendie et de secours, pourrait rester comme un mot d’ordre dans les rangs des sapeurs-pompiers. L’allocution du chef de centre, ainsi que celles des élus, a conféré à la Sainte-Barbe 2015 un caractère plus fraternel que jamais. Revenu après plusieurs mois d’absence, le commandant Michel Seitz a « dérogé au formalisme » habituel de la cérémonie en raison d’épisodes exceptionnels successifs qui ont marqué la caserne. Il a rendu hommage au capitaine Lamarque « qui a assuré l’intérim de manière exemplaire » durant son absence. Le chef du centre a eu une pensée pour Eric, pompier professionnel, et sa femme Marie qui ont perdu leur fils. « Motivés par un bel esprit collectif, nous participons à des actions au profit de leur association Un puits pour Mathieu » a t-il rappelé.

Revenant sur la tragédie du 13 novembre, le commandant a mis en avant les valeurs qui doivent unir le corps des sapeurs-pompiers. « Notre capacité à refuser la haine, crier notre fierté d’assurer un service public de qualité au sein de notre belle France, sans oublier les valeurs de la République – liberté, égalité, fraternité – font partie des enjeux pour demain. »

Un discours adapté à la situation exceptionnelle, mais aussi tourné vers l’avenir. « 2016 sera synonyme de la continuité de la réhabilitation de notre centre de secours (…) L’adaptabilité des pompiers sera notre force pendant ces 15 semaines de travaux. » Le commandant n’a pas oublié de souhaiter de belles fêtes de fin d’année à toutes et tous.

La cérémonie s’est déroulée en présence des familles. Plusieurs pompiers ont été décorés et promus.

Tous droits réservés Var-Matin du 6 décembre 2015