VOILE: Le Tour de France revient en force à Hyères

image_0037_e302c30d4e6093211bf819804aabcdf5

Le parcours du Tour de France à la voile a été dévoilé hier à Paris lors du Salon nautique. Si dans le Var, personne ne se souvient de l’été dernier, il n’en sera pas de même en 2016 !

En effet, après une saison blanche où la flotte s’est contentée de lécher les côtes varoises, cette fois elle y jettera l’ancre.

Et pas n’importe où…

Hyères – dont l’équipage TPM-Coych a remporté à plusieurs reprises l’épreuve phare avant de se retirer – sera ainsi l’heureuse élue les 27 et 28 juillet.

Un retour aux sources en somme pour une commune à la politique nautique bel et bien ambitieuse.

Pour preuve, sa récente candidature aux épreuves de voile des Jeux olympiques 2024 restée, étrangement, sans lendemain au profit de Marseille… Qu’importe cet écueil, la cité des Palmiers (soutenue par TPM, convaincue de l’importance de la manifestation), retenue pour cette deuxième édition du Tour en Diam 24, saura être à la hauteur du défi avec ses îles mythiques, dont Porquerolles.

Site remarquable où aiment à naviguer les marins de tous horizons. Ils seront servis avec un parcours comptant au total 9 actes, avec une forte consonance méditerranéenne. Car outre l’escale hyéroise, le serpent de mer s’aventurera à Roses (Espagne), Gruissan, Marseille et Nice, ville arrivée (du 29 au 31 juillet).

Ville de voile emblématique

« Nous nous devons d’insister sur certaines parties du littoral, essentiellement pour des raisons de cohérence sportive et logistique, dans le cadre imposé des 3 semaines de courses, tout en restant fidèles à notre principe d’équité entre les différentes façades maritimes sur plusieurs éditions » a rappelé Jean-Baptiste Durier, directeur de l’épreuve.

Epreuve qui fera la part belle, à terre, aux animations. Le port Saint-Pierre, évidemment, sera le centre névralgique de ce village à l’ambiance incomparable…

Ce dont ne doute pas un instant le maire de la commune, Jean-Pierre Giran. « J’ai souhaité une étape à Hyères car c’est une ville de voile emblématique. En plus, le Tour, placé sous la responsabilité du groupe Amaury, a changé de dimension. Il est beaucoup plus abordable par le grand public et très spectaculaire. C’est une chance pour Hyères et pour le Var. »

Tous droits réservés Var-Matin du 5 décembre 2015 par Raphaël Coiffier