« Union totale » de tous les élus hyérois hier matin à l’initiative du maire

Les élus se sont rassemblés hier matin, en silence, pour envoyer un signe fort d'union après les terribles attentats de vendredi soir. (Photo L. M.)

Les élus se sont rassemblés hier matin, en silence, pour envoyer un signe fort d’union après les terribles attentats de vendredi soir. (Photo L. M.)

« Notre union est totale pour défendre les valeurs de la République et de la démocratie. » Toutes tendances confondues, les élus hyérois se sont réunis hier matin durant quelques dizaines de minutes, en haut de l’avenue Gambetta, à l’initiative du maire, Jean-Pierre Giran.

« Nous sommes devant une situation qui dépasse totalement les différences nécessaires entre les sensibilités dans une démocratie », a déclaré le député maire Jean-Pierre Giran (Les Républicains), aux côtés des principaux leaders de l’opposition, Yves Kbaïer (divers droite), William Seemuller (PS/EELV), Patrick Collet (FN) et de nombreux élus de tous bords.
« Ce qui est aujourd’hui en cause, ce n’est pas une religion, une race ou un territoire, c’est la démocratie, la République. C’est elle qui a été attaquée hier soir. Cela s’est passé à Paris mais toutes les démocraties sont concernées. Nous avons donc voulu, avec l’ensemble de ceux qui représentent la population hyéroise, nous réunir très simplement pour faire passer auprès de la population un message. Lorsque l’essentiel est en jeu, notre union est totale pour défendre les valeurs de la République et de la démocratie. »
« Avec l’attaque contre Charlie, c’est la liberté d’expression qui était visée, contre l’Hypercasher, c’était les Juifs. Là, c’est tout le monde, c’est la civilisation », a poursuivi le premier magistrat.
Le député-maire a ensuite indiqué que des mesures de sécurité complémentaires ont d’ores et déjà été prises avec « une présence plus marquée de la police nationale, avec des équipements plus élaborés » et « une plus grande présence également de la police municipale sur les lieux publics ».
Il a aussi commenté l’annulation de toutes les manifestations en Île-de-France en indiquant qu’il faut aussi envoyer un deuxième message : « La vie continue, le fonctionnement de la société doit se poursuivre. »
« Il faut que la réponse soit extrêmement forte »
Jean-Pierre Giran a indiqué que les élus hyérois attendent « que la réaction des démocraties soit à la hauteur des attaques qu’elles ont subies. Je crois qu’il faut que la réponse soit extrêmement forte et à travers nous, nous apportons le soutien de la population aux décisions qui seront prises. Le président a raison de réunir le Congrès lundi et de vouloir démontrer l’union de la Nation face aux événements et dans les décisions. »
Enfin, il a terminé sa déclaration en évoquant « l’émotion particulière de tous » et en faisant part, au nom de tous les élus hyérois, « de notre compassion aux familles, de notre soutien aux forces de l’ordre qui sont les remparts de la République. Ces gens-là sont des héros. »Tous droits réservés Var-Matin du dimanche 15 novembre 2015, p. 12.