Jean-Pierre Giran rend hommage à la SNSM en inaugurant le quai Milou Conio

Aux côtés des élus, les canotiers ont inauguré hier un quai, sur le troisième bassin du port, au nom de l’un des trois fondateurs de la station locale de sauvetage en mer

Le maire Jean-Pierre Giran, puis le président de la station locale de la SNSM Bernard Henry, ont évoqué le personnage haut en couleurs qu'était Milou Conio. (Photos Laurent Martinat)

Le maire Jean-Pierre Giran, puis le président de la station locale de la SNSM Bernard Henry, ont évoqué le personnage haut en couleurs qu’était Milou Conio. (Photos Laurent Martinat)

Pour tous les sauveteurs en mer hyérois, il reste un exemple. Milou Conio fut l’un des trois fondateurs de la station locale de la société nationale de sauvetage en mer, en 1967, et il a formé la plupart des « anciens ». La quarantaine de bénévoles qui assure aujourd’hui la pérennité de cette belle et utile entreprise humaine, a rendu hommage à son camarade disparu, hier, en assistant à l’inauguration, par le maire Jean-Pierre Giran, du quai qui longe le troisième bassin du port et qui porte désormais le nom de Milou Conio.

Milou sur son tripoteur
Fils de commerçants, Milou Conio se fit connaître en livrant à travers toute la ville, sur son triporteur, les produits de la laiterie-crèmerie familiale installée au Portalet. Plus tard, il travailla à la base nautique, « tantôt mousse, tantôt amiral », toujours passionné par la mer. Rien d’étonnant donc à ce qu’il fut l’un des fondateurs de la station SNSM, puis l’un de ses piliers, cumulant plus d’un millier d’interventions en mer, parfois pour un simple dépannage, parfois pour sauver des vies.
Si son souvenir perdure aujourd’hui, c’est aussi en raison de son caractère chaleureux, de son sens de l’humain et de sa convivialité partagée à grand tour de sardinades, thonades ou castagnades.
Après cet hommage bref mais sincère, les sauveteurs ont poursuivi leur seconde journée portes ouvertes en assistant à la messe. Puis, avant la bénédiction et les dépôts de gerbes en mer, ils ont baptisé du nom de Mistraou leur nouveau pneumatique, le SNS 648.
Animations et démonstrations
Comme la veillle, le reste de la journée s’est écoulé au fil des animations : déjeuner sous la tente, animations musicales et danses avec le groupe La Voïo de Carqueiranne ou promenade en mer à bord de la vedette SNS 078, simulateur de pêche au gros ou initiation à la fabrication de touline et de girelier, des nasses en osier utilisées pour la pêche traditionnelle.
Toujours très appréciées, les démonstrations de sauvetage avec hélitreuillage depuis le pont de la vedette ont drainé un large public sur la digue. Samedi, l’exercice a été réalisé avec l’hélicoptère service public de la Marine, et hier avec celui de la douane. Avec, en guise de commentaires, les conseils avisés des sauveteurs pour que « l’eau salée n’ait jamais le goût des larmes ».Tous droits réservés Var-Matin du lundi 7 septembre 2015 par Caroline Martinat