Les galeries de la vieille ville attendent « leur » circuit

Sculp­teurs, peintres ou plas­ti­ciens : les lo­caux d’ar­tistes du centre his­to­rique pré­parent leur ren­trée… et le futur par­cours d’arts et d’ar­chi­tec­ture de la Ville

La fré­quen­ta­tion tou­ris­tique ne pro­fite pas qu’aux com­mer­çants ! La vieille ville four­mille de pe­tites ga­le­ries et ate­liers d’ar­tistes : « un mini-quar­tier dans la vieille ville », souffle un fi­dèle de la place Mas­sillon. D’ici la fin de l’an­née (ou au plus tard en début d’an­née pro­chaine), un vé­ri­table cir­cuit d’arts va prendre forme dans le centre his­to­rique afin de faire dé­cou­vrir les ta­lents hyé­rois.

« Hyères a en­gagé plu­sieurs dé­marches pour la re­dé­cou­verte de son centre his­to­rique et des tré­sors qu’il abrite. C’est dans cette pers­pec­tive que s’ins­crit l’amé­na­ge­ment d’un cir­cuit des arts et du pa­tri­moine » ex­plique-t-on à la mai­rie, par­tie pre­nante dans cette ini­tia­tive. « Cou­rant 2016, ar­ti­sans et ar­tistes hyé­rois de­vraient être entre 30 et 40 », pré­cise le maire, Jean-Pierre Giran.

« Re­lier les édi­fices aux ar­tistes d’au­jourd’­hui »

Prévu pour dé­bu­ter en fin d’an­née ou début 2016, ce cir­cuit ba­lisé « re­liera l’en­semble des lieux et édi­fices re­mar­quables du vieux Hyères et sera éga­le­ment l’oc­ca­sion de dé­cou­vrir les sa­voir-faire tra­di­tion­nels et les ta­lents ar­tis­tiques de notre cité ».

Au total, près d’une qua­ran­taine de lo­caux ja­lon­ne­ront ce par­cours des ar­ti­sans d’art et des ate­liers d’ar­tistes. Une si­gna­lé­tique adap­tée gui­dera les vi­si­teurs de la place des Sa­von­niers à St-Paul, puis du parc St-Ber­nard à la place Mas­sillon et la place de la Ré­pu­blique.

Fé­dé­rer les ar­tistes et ar­ti­sans : c’est aussi l’ob­jec­tif de ce cir­cuit des arts. Et, déjà, les ate­liers et ga­le­ries se ré­novent pour ac­cueillir le pu­blic dès main­te­nant.

A l’image de Thierry Planke, dit K’Plan, ta­len­tueux plas­ti­cien hyé­rois qui, rue du Temple, met la der­nière main à sa vi­trine. « Il est vrai que les gens ne viennent pas for­cé­ment dans la vieille ville car la mon­tée à pied est rude. C’est donc bien d’en­cou­ra­ger les vi­si­teurs à se perdre dans les ruelles du Hyères his­to­rique », ex­plique-t-il.

« On at­ten­dait ça de­puis long­temps »

Dans la rue du Temple, la ga­le­rie de Nini Vio­lette et Fré­dé­rique Mon­ti­gnac, vaut éga­le­ment le dé­tour : « Bien sûr que nous al­lons pos­tu­ler pour être pré­sentes dans ce cir­cuit des arts ! On l’at­ten­dait de­puis long­temps. L’an­née der­nière, on a déjà par­ti­cipé avec suc­cès aux jour­nées eu­ro­péennes des mé­tiers d’art et à la ga­le­rie éphé­mère. Ce cir­cuit est dans la droite ligne de notre ac­tion en fa­veur de la so­li­da­rité entre ar­tistes lo­caux », ex­pliquent-elles.

Mar­quage arty au sol ?

Plus bas, la ga­le­rie Mas­sillon, dans la rue du même nom, s’ins­crit na­tu­rel­le­ment dans ce par­cours arty : « Toute l’an­née, nous pro­gram­mons des ar­tistes de la ré­gion dans nos murs. On y tient beau­coup. Ce par­cours tombe donc à pic et c’est avec plai­sir que nous ac­cueille­rons les Hyé­rois et tous les vi­si­teurs », ajoute Do­ro­thée Shap­man, en charge de la ga­le­rie.

Tous sont ravis de l’ini­tia­tive, car sou­cieux d’être « plus vi­sibles dans leur com­mune ». Des tra­vaux vont se pour­suivre dans les mois qui viennent pour fi­na­li­ser le pro­jet. Et les idées fusent déjà. « Pour­quoi ne pas ma­té­ria­li­ser ce cir­cuit par un mar­quage au sol lu­dique ? », pro­pose Nini Vio­lette. Ré­flexion lan­cée !

Tous droits réservés Var Matin 21/08/2015 par Fred Dumas