Le coeur de ville a battu aux rythmes de la fête

Rarement le marbre de la place Clemenceau aura à ce point été occulté par la foule. Une foule immense et compacte rassemblée devant la scène du Sun Tour 2015.

La place Clemenceau, noire de monde, lundi soir, pour l'étape hyéroise du Sun Tour 2015. (Photo Pierre Leroy)

La place Clemenceau, noire de monde, lundi soir, pour l’étape hyéroise du Sun Tour 2015. (Photo Pierre Leroy)

Autour du parterre de places assises, les spectateurs debout sont venus se masser pour applaudir l’animateur de tous les étés : l’incontournable Michel Mitran, indissociable de la tournée Var-matin. C’est lui qui a accueilli les participants au concours de chant du Sun Tour. Sept Varois arrivés en demi-finale et qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes devant un public hyérois enthousiaste et qui a fait connaître ses préférences à l’applaudimètre.

Puis Les Coureurs des sables ont fait monter l’ambiance d’un cran, en interprétant des tubes des années 70 et 80. Chauffant l’esplanade à blanc pour le jeune humoriste Marco Paolo. L’artiste marseillais qui a su d’emblée, avec son trou de la Sécu, son festival de la gifle et son portrait de client excédé, créer un lien de complicité avec le public et fait mourir de rire, même les anciens, pris pour cible. La scène était acquise, ensuite, à Eric Collado, qui n’a vraiment rien épargné au public, et qui, dans son rôle de mamie fumeuse de pétard a envoyé du lourd !

Le député-maire d’Hyères, Jean-Pierre Giran, a ensuite rendu un chaleureux hommage à notre titre, avant de laisser la place à Didier Gustin, que la foule attendait et qu’il a emmenée jusqu’autour de minuit à travers sa formidable galerie de personnages.

Une belle soirée d’été qui, une fois de plus, a fait le bonheur des habitants, comme des estivants.

Tous droits réservés Var-Matin du 19 août 2015