Port-Cros : le câble défaillant réparé aujourd’hui

Incident Après l’avarie électrique subie au large de l’île, les techniciens d’ERDF ont travaillé à bord d’une barge. Le sous-préfet du Var et le maire d’Hyères, Jean-Pierre Giran, se sont rendus sur site, hier

Les autorités ont suivi l'opération finale, hier.

Les autorités ont suivi l’opération finale, hier.

Douze techniciens et plongeurs d'ERDF travaillent d'arrache-pied sur la barge pour réparer le câble endommagé au large de Port-Cros. (Photos F. D.)

Douze techniciens et plongeurs d’ERDF travaillent d’arrache-pied sur la barge pour réparer le câble endommagé au large de Port-Cros. (Photos F. D.)

La mésaventure du câble détérioré par le bateau d’un plaisancier n’est plus qu’un mauvais souvenir(notre édition du 14 juillet).Les douze techniciens, câbliers et plongeurs d’ERDF s’attellent depuis le 11 juillet dernier, jour de l’incident, à sécuriser l’alimentation électrique.

Hier, une opération de réfection totale du câble ERDF qui alimentait le Levant s’est déroulée au large de Port-Cros, à bord d’une barge de 25 mètres de long. Des plongeurs ont été mis à l’eau afin de pouvoir gréer le câble. Tout devrait rentrer dans l’ordre aujourd’hui.

Accessoire de jonction, type domino
« Nous avons remonté ce fil électrique défectueux pour refaire un accessoire de jonction et, comme avec un domino, consolider le câblage », détaille David Tran, délégué territorial à la direction d’ERDF Var.

À quelques mètres de là, le sous-préfet chargé de mission pour l’emploi et le développement économique, Hani Sabry, ainsi que le député-maire d’Hyères, Jean-Pierre Giran, ont suivi cette opération délicate à bord d’un bateau.

« Dès le jour des faits, nous avons engagé tous les moyens pour palier une éventuelle coupure nette d’électricité. Nous avions même envisagé, en cas de force majeure, de rapatrier les personnes fragiles sur le continent. Très vite, onze groupes électrogènes de six tonnes chacun, ont été acheminés sur place pour permettre aux îliens et aux vacanciers de ne pas être pénalisés. Dans le même temps, un avis avait été lancé à la population par la commune pour ne pas surconsommer de l’électricité. L’objectif était d’assurer la continuité électrique sur l’île », explique le sous-préfet.

« La solidarité a joué à plein ! »
« La solidarité a joué à plein et, ainsi, nous avons évité le pire », renchérit Jean-Pierre Giran.« État, Ville, parc national, ERDF… Tout le monde s’est mobilisé avec succès. Mais cet incident traduit également la fragilité des îles d’Hyères en la matière ».

En fait, deux câbles sous-marins alimentent le secteur : un premier qui relie Port-Cros au Lavandou et mesure 14 km de long ; l’autre joint Port-Cros au Levant sur une distance de 1,4 km. « L’un des deux câbles date tout de même de 1989 », ajoute le représentant d’ERDF.

Les douze « techniciens électriques » s’affairent toujours sur site pour terminer l’opération aujourd’hui. Ils ont de bonnes chances d’y parvenir.

Dans tous les cas, le câble, partiellement sectionné, sera comme neuf dans la semaine.

Mais les techniciens travaillent par vents forts, depuis quelques jours, ce qui ne facilite pas leur tâche. Hier encore, la barge, bien que stable, était remuée par les vagues. Cette intervention, délicate, a permis de relever un défi technique pour les équipes d’ERDF qui, jusque-là, n’avaient jamais été confrontées à pareille « malchance électrique ».

Tous droits réservés Var-Matin du mercredi 29 juillet 2015