Jean-Pierre Giran en visite de terrain aux Salins

Parmi les sujets abordés, le sens de circulation avenue de la Libération fait polémique. La mairie sondera les habitants

Première halte avenue de la Libération pour le maire, ses adjoints et l'équipe du CIL, lors de la viste de quartier organisée mardi. (Photo Valérie Le Parc)

Première halte avenue de la Libération pour le maire, ses adjoints et l’équipe du CIL, lors de la viste de quartier organisée mardi. (Photo Valérie Le Parc)

Accueilli par le président du CIL, Gilbert Rauch et des membres du bureau de l’association, le maire Jean-Pierre Giran a effectué hier une visite aux Salins. Il était accompagné de Jean-Louis Ozenda, l’adjoint spécial du quartier, également en charge des travaux, et de Josiane Mai, adjointe à la cohésion sociale et à la vie des quartiers. Bilan de cette visite, en dix points.

Avenue de la Libération : sondage prévu
Une partie de l’avenue de la Libération est en sens unique. « Une situation un peu originale » pour le maire, qui a entendu les avis, assez divergents, des uns et des autres avant de proposer une alternative : soit la rue passe entièrement à sens unique, ainsi que la rue parallèle, soit elle repasse à double sens.
Les Salinois seront sondés sur cette question.
Stationnement sur le port
Tout le monde s’accorde sur la nécessité d’empêcher le stationnement très longue durée sur le parking du port des voitures des personnes qui partent pour la semaine sur le Levant. Une zone bleue limitant le stationnement à quatre heures va être mise en place, sachant qu’un parking gratuit est à disposition juste un peu plus loin. Les places de parking abîmées par les racines des pins seront refaites.
Supérette
Contraint par une décision de justice à démonter la terrasse couverte qui accueille une grande parie de son commerce, la supérette des Salins doit à l’intervention du député-maire d’avoir évité la fermeture. « C’est un commerce indispensable mais la décision est exécutoire. Il faudra donc dès septembre, réfléchir à une solution légale qu’il faudra appliquer » a insisté Jean-Pierre Giran.
AOT sur le domaine maritime
Les élus ont été alertés sur une autre « curiosité »salinoise. L’État, propriétaire du domaine maritime, a donné aux pêcheurs une autorisation pour occuper le terre-plein situé devant Port-Pothuau. « Je souhaite que cette AOT dont nous n’avons pas encore connaissance soit strictement limitée dans ses dimensions et en terme de durée » a insisté le maire. Tout en se déclarant « tout çà fait favorable à la présence des pêcheurs et à des mesures pour favoriser leur activité », il estime que « cela ne doit pas interdire un usage collectif aux Salinois ». La ville est en attente d’une demande de précisions de la part des Affaires maritimes.
Jeux d’enfants
Les jeux du square Henri-Verhille seront remis en état et leur sécurité sera vérifiée.
Réseaux
Le CIl a demandé l’enfouissement des réseaux sur le parking de la plage (avant le Pentagone), et sur la seule portion de rue, dans le village, où ces travaux n’ont pas encore été effectués.
« En fonction du budget prévu et des priorités » a répondu le maire en renvoyant non sans humour l’adjoint de quartier vers l’adjoint aux travaux !
Sortie piétons à Simone Berriau
Le stationnement des camping-cars oblige les piétons, devant cette résidence, à passer sur la chaussée. Le CIL souhaiterait que soient implantés des potelets, comme ailleurs dans le village, pour garantir un passage pour les piétons.
Une idée à creuser
Sur le front de mer, le maire s’est arrêté devant l’abri naturel où s’amarrent régulièrement des dizaines de bateaux, entre la sortie du port Pothuau et la digue militaire. « Ce n’est pas à l’ordre du jour, mais il faudra quand même, un jour, avoir une réflexion et envisager de faire de cet abri un vrai port. » Le premier magistrat a indiqué que l’État envisage de céder Port Pothuau à la commune. « L’intérêt est limité. Compte tenu du nombre d’ayants droit de la Marine ou des Douanes, il reste très peu de places. Cela change tout si nous avons la possibilité de creuser un véritable port. »
Sécurité à l’entrée du village
Le CIL et Jean-Louis Ozenda ont pointé la dangerosité du carrefour d’entrée des Salins. De nombreux conducteurs s’engagent comme sur un rond-point, sans respecter les cédez-le-passage. « Il faut voir, sans pour autant dénaturer l’entrée du village en imaginant un rond-point et de gros travaux, comment améliorer la sécurité, en revenant sur les priorités ou la signalisation par exemple », a répondu le maire.
En attendant le DAB
Depuis la fermeture de l’agence postale, les habitants du quartier espèrent la création d’un distributeur automatique de billets. « Il faut au minimum 45 retraits par jour, explique le président Gilbert Rauch. Ce serait bien qu’on puisse faire une moyenne annuelle dans un village comme le nôtre. » Le maire, qui n’a pas la main sur ce sujet, a simplement indiqué que « la commune est prête à construire le bâtiment ».Tous droits réservés Var-Matin du vendredi 26 juin 2015