Création du Circuit des arts dans la vieille ville, projet Clemenceau-Denis

Création du Circuit des arts dans la vieille ville, projet Clemenceau-Denis, le maire a convié les commerçants et leurs associations pour faire le point sur les avancées et les perspectives

Toujours dans la vieille-ville, secteur du Béal, une autre idée d'aménagement de rez-de-chaussée avec un atelier.

Toujours dans la vieille-ville, secteur du Béal, une autre idée d’aménagement de rez-de-chaussée avec un atelier.

« Le commerce de proximité est pour nous une priorité absolue », tel est le message qu’a voulu faire passer le député-maire Jean-Pierre Giran lors de la réunion organisée, lundi soir, au Park-hôtel à destination des commerçants hyérois et de leurs associations. Ils étaient en tout une quarantaine à y assister.

Place Massillon (les Templiers sont à gauche) VAD présente une projection de ce que pourrait être une galerie d'artistes entièrement vitrée avec aménagement de la partie droite de la place. (Projections VAD)

Place Massillon (les Templiers sont à gauche) VAD présente une projection de ce que pourrait être une galerie d’artistes entièrement vitrée avec aménagement de la partie droite de la place. (Projections VAD)

Pas de nouvelle annonce sur le sujet, mais un point précis sur les deux grands projets engagés en centre-ville : la création du parcours des arts dans la vieille ville, et le projet Clemenceau Denis avec la création de l’office du commerce.

L’office dont la concrétisation sera à l’ordre du jour du conseil municipal du 22 mai, et dont la direction sera confiée à Myriam Biville.

Objectif de la structure, qui devrait prendre la forme juridique d’un établissement public : « Coordonner les initiatives et mettre en place des instruments pour une approche plus performante : en s’appuyant sur les nouvelles technologies, la communication par le biais d’un site internet, les réseaux sociaux, l’e-commerce, etc. »

Questions moyens pour 2015, des locaux provisoires seront mis à sa disposition par la ville au kiosque Clemenceau, et l’office sera doté de 100 000€, « 50 000€ en budget et 50 000 € en dotation personnel. »

L’aire de jeux du jardin Denis livrée avant l’été

« Nous sommes très avancés sur le projet Clemenceau-Denis », poursuivait le maire, indiquant que l’aire de jeux pour enfants prévue dans le jardin Denis sera opérationnelle avant l’été. Sur le parking Denis (en bas de la place) il est confirmé la construction d’un bâtiment de 1500 m2 maximum qui inclut un parking public de 200 places. On y trouvera la maison de l’économie « financée intégralement par la CCI du Var, »qui accueillera l’office du commerce et une pépinière d’entreprises, ainsi que l’antenne locale de la CCI qui quitterait ses locaux du centre Olbia. Le projet comprend également une halte-garderie, une grande librairie Charlemagne qui garderait sa boutique des Îles d’Or, mais quitterait l’avenue Clotis « et éventuellement un restaurant panoramique au 1er étage ».

« Ce projet sera accompagné de la restauration de l’entrée de ville côté Est, (l’avenue Alphonse-Denis, depuis la place, jusqu’à la station-service). Il faut commencer la reconquête du Bon puits. Un bureau d’études y travaille ».

30 commerces acquis ou en cours d’acquisition

Le maire a ensuite passé la parole à Alain Laroche de Var aménagement développement (VAD)« dont nous avons redéfini les missions pour qu’il consacre toutes ses forces au projet de la vieille ville. »

Alain Laroche qui rappelait « le principe directeur du circuit des arts est de faire partir les visiteurs depuis tous les secteurs de commerce traditionnel(Portalet, Massillon, République…)pour les faire remonter vers les hauteurs de la vieille ville où ils pourront découvrir les parcs, la Villa Noailles, les places, en passant par tous les lieux remarquables(collégiale, etc.). Un parcours qui sera jalonné d’ateliers d’artisans d’art et d’artistes. »

Ça, on le savait, au moins, sur le principe. Ce que l’on a appris c’est que VAD a d’ores et déjà acquis ou est en cours d’acquisition à travers la vieille ville de trente locaux en rez-de-chaussée « qui vont être restaurés et aménagés pour accueillir ces ateliers. Et on a déjà commencé la prospection pour attirer artisans d’art et artistes ».

Autre point : la mise ne place d’une signalétique qui s’appuie sur une charte graphique avec des logos qui pourront être déclinés sous différentes formes : mobilier urbain, enseignes, marquage au sol pour « une identité visuelle qui donnera une unité au parcours. » Ces artisans bénéficieront de loyers attractifs et devront en retour s’engager sur des horaires et jours d’ouverture, notamment lors des manifestations.

« Ce traitement qualitatif, indiquait le maire en conclusion, pourrait être étendu à toute la ville. L’office du commerce y travaillera. »

Le parcours devrait être opérationnel fin 2016.

Emmanuelle POUQUET

Au printemps 2016, un projet gigantesque, avec notamment 51 000 m2 de commerces et structures de loisirs, verra le jour dans la zone de Barneoud à La Valette. Une centaine d’enseignes doit s’implanter dans ce centre commercial baptisé L’avenue 83.

Parmi lesquelles les marques : Vero Moda, Naf Naf, San Marina, Chevignon, New Look, Tiger, Tommy Hilfiger, Bose ou encore la marque anglaise JS Sports. Sont aussi prévus un RCT café, une vingtaine de bars-restaurants et points de restauration rapide.

Le commerce hyérois doit-il s’inquiéter de l’arrivée de cet immense pôle commercial ? Jean-Pierre Giran qui l’a évoqué lors de la réunion est formel : « Il est concurrent de Mayol, mais pas de nous, parce que nos grandes surfaces sont des commerces de proximité. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Et c’est aussi pourquoi il fallait s’opposer au projet d’une nouvelle grande surface à Hyères (N.D.L.R. : référence faite au projet du retail park) qui n’aurait pas résisté. »

Tous droits réservés Var-Matin du samedi 9 mai 2015 par Emmanuelle Pouquet