Opération Grand site sur Giens : Jean-Pierre Giran réunit le comité de pilotage

Une réunion du comité de pilotage était organisée hier matin en mairie, en présence du représentant du préfet. Prochain objectif : proposer des mesures concrètes

Une réunion du comité de pilotage de l’opération Grand site (OGS) était organisée hier matin en mairie. Elle était présidée par le représentant du préfet du Var, le secrétaire général et sous-préfet de Toulon Pierre Gaudin, et par le maire d’Hyères Jean-Pierre Giran.

La ville travaille depuis plusieurs années déjà sur l’obtention du label Grand site de France, qui validera les efforts accomplis pour relever un double défi. Il consiste, tout à la fois, à préserver la beauté et la singularité d’un site exceptionnel, sans pour autant obérer, ni la possibilité pour le plus grand nombre de s’en émerveiller, ni l’activité économique.

« Concilier tous les intérêts et tous les enjeux »

C’est ce qu’a rappelé Pierre Gaudin : « On a la chance d’avoir une presqu’île et un tombolo d’une beauté et d’une richesse exceptionnelles, qui attirent des milliers de visiteurs. S’y ajoute le trafic vers Porquerolles. L’OGS a pour objectif de permettre le développement de ce territoire, en préservant la qualité des paysages et en conciliant tous les intérêts et tous les enjeux. »

L’opération, basée sur une démarche partenariale, associe en effet l’État, les collectivités et les différents acteurs du territoire, afin qu’ils travaillent de concert sur les problématiques identifiées sur le périmètre de l’opération. En l’occurrence, il s’étend sur l’ensemble de la presqu’île et sur un cordon littoral allant de l’embouchure du Gapeau aux vieux Salins.

« Les grandes orientations ont été rappelées, mais il s’agissait surtout de préciser ce qu’on veut désormais :

Jean-Pierre Giran et Pierre Gaudin ont fait le point sur l'avancement de l'opération Grand site, hier matin. (Photo C. R.)

Jean-Pierre Giran et Pierre Gaudin ont fait le point sur l’avancement de l’opération Grand site, hier matin. (Photo C. R.)

passer de la dimension philosophique à la déclinaison de l’OGS sous formes de fiches actions, d’opérations concrètes », a résumé le maire, aux côtés de Pierre Gaudin, lors du point presse qui a suivi la réunion.

Plusieurs problématiques ont été identifiées : la circulation et le stationnement en direction de la Tour Fondue, mais aussi sur la route de l’Almanarre avec la mise en place de la vente dématérialisée ou délocalisée des tickets pour les traversées vers Porquerolles, la mise en place d’une circulation douce piétons/cyclistes sur la route qui longe le bord de mer entre l’Ayguade et l’aéroport, ou encore la restauration architecturale et paysagère du hameau des Pesquiers…

Une large concertation

Ces différentes thématiques feront l’objet de travaux en commissions, qui devront aboutir à la rédaction de fiches actions d’ici la fin de l’année.

« Le conservatoire du littoral, la DREAL (1) ont indiqué leur participation », a précisé le maire, en annonçant également la réunion « dès la semaine prochaine, d’un comité consultatif réunissant les habitants et l’ensemble des acteurs du territoire ».

Des personnes ressources seront associées à ces réflexions, notamment celles qui ont déjà traité ces sujets par ailleurs, dans le cadre de la rédaction de la charte du parc national, par exemple. « C’est pour cette raison, pour concilier toutes les actions menées en la matière, que nous avons voulu créer un pôle environnement », rappelle le premier magistrat.

Dès juin, des comités techniques associant les collectivités impliquées se réuniront également.

Le comité de pilotage sera invité à valider ces fiches actions en fin d’année. Ensuite…

Ensuite, il faudra trouver des financements. Et là encore, le maire compte bien associer le plus grand nombre autour de table : la ville bien sûr, mais aussi les autres collectivités locales, l’État et l’Europe.

Ce n’est qu’avec le début de la concrétisation de ces actions que la ville pourra prétendre à l’obtention du label Grand site de France. Comme la pointe du Raz, la baie de Somme ou celle du Mont Saint-Michel.

1. Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement.

Tous droits réservés Var-matin du samedi 18 avril 2015 page 5. Par caroline Martinat.

JEUX OLYMPIQUES 2024 Hyères est candidate

Alors que Paris devrait se lancer dans la course à l’organisation des JO de 2024, la commune hyéroise a officialisé hier son souhait d’accueillir le site et les épreuves de voile


Le Billet

Hyères, ville olympique

Des applaudissements nourris ont accueilli, hier, l’annonce par Jean-Pierre Giran de la candidature d’Hyères pour l’accueil des épreuves nautiques, dans le cadre de la candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2024. On n’en est pas encore à allumer la flamme olympique sur le port, mais l’idée est enthousiasmante, à bien des égards, et pas que pour les professionnels du tourisme. Pour décrocher la médaille d’or, la municipalité va s’atteler à proposer un dossier solide. Et il faudra à Hyères bien plus que son magnifique plan d’eau et des infrastructures adéquates. Il faudra, avec les professionnels du nautisme et du tourisme, que l’ensemble de la population hyéroise et varoise se mobilise, pour qu’Hyères, déjà candidate avec Paris en 1992 et en 2008, obtienne enfin les JO. A Var-matin, on y croit, la prochaine fois sera la bonne !


Après avoir accueilli pendant longtemps la Semaine olympique française (ci-dessus en 2009), Hyères rêve désormais des Jeux. (Photos Laurent Martinat et P. O.)Après avoir accueilli pendant longtemps la Semaine olympique française (ci-dessus en 2009), Hyères rêve désormais des Jeux. (Photos Laurent Martinat et P. O.)

Paris et la France ne sont pas encore candidats officiels à l’organisation des Jeux olympiques de 2024 que le monde du sport est en émoi. Mais la décision, lundi, du Conseil de Paris d’approuver l’engagement de la capitale pour une candidature a vite fait des vagues.

Plusieurs villes sont ainsi parties à l’abordage pour accueillir le site et les épreuves de voile, qui devraient naturellement se tenir loin de la Seine.

Parmi les communes sur le pont, Hyères s’est hier positionné de manière officielle. Car la cité des palmiers rêve des Jeux, qui seraient une vitrine inestimable pour la commune et la région.

Dès le mois de mars, les deux clubs locaux (1), ont ainsi alerté le maire sur la nécessité de déposer un dossier. Et Jean-Pierre Giran n’a pas fait la sourde oreille.

« Une candidature pour gagner »

L’acte officiel a été rédigé mercredi : un courrier envoyé au président de la Fédération française de voile, Jean-Pierre Champion, et dont Var-matin s’est procuré une copie. Il insiste sur trois points cruciaux : l’histoire locale en matière de voile olympique, le savoir-faire et l’accessibilité (lire par ailleurs).

Hier, le maire d’Hyères a confirmé de vive voix : « On possède une rade formidable. C’est une candidature pour gagner, pas seulement pour figurer. » Il a d’ores et déjà demandé – et obtenu, affirme-t-il – le soutien de l’agglomération Toulon Provence Méditerranée, « car il faut que ce soit une candidature varoise, pas seulement hyéroise. L’union fait la force. On fera le maximum pour convaincre. »

La Rochelle favorite

La tâche en incombe à Nathalie Peberel, conseillère municipale déléguée au nautisme, mais aussi arbitre internationale de voile et régatière.

Hyères sera toutefois confronté à une rude concurrence : Marseille, Lorient, Brest, un site en Normandie (Le Havre tient la corde, comme en… 1900 et 1924). Et surtout La Rochelle, qui avait été choisi (au détriment du dossier hyérois) pour accueillir la voile olympique lors du projet « Paris 2012 ». Aux Hyérois désormais de se montrer les plus convaincants.

1. Le Cercle d’organisation du yachting de compétition hyérois (Coych) et l’International yacht club de Hyères (Iych).

Savoir +

Non retenu en 2015 après un retour l’année précédente, Hyères s’est porté candidate pour accueillir une étape du Tour de France à la voile 2016.

Tous droits réservés Var-Matin du 17 avril 2014 page 24

Premier Forum du Printemps du Tourisme pour une meilleure saison

Des infos pour bien préparer la saison

Traditionnellement, l’office de tourisme organise un forum d’automne qui offre l’occasion de dresser un bilan de la saison écoulée. Il a innové cette année en réunissant hier les professionnels du tourisme pour un forum de printemps destiné à donner aux professionnels les informations essentielles sur le déroulement de la saison, en provenance de l’office de tourisme mais aussi de la ville.

Nouveautés de l'office de tourisme, programmes des animations : les professionnels ont fait le plein d'infos. (Photo L. M.)

Nouveautés de l’office de tourisme, programmes des animations : les professionnels ont fait le plein d’infos. (Photo L. M.)

« Tout est tourisme »

Les participants ont été accueillis par le maire Jean-Pierre Giran qui a réaffirmé la place prépondérante du tourisme dans l’économie locale. « Tout est tourisme : défendre l’environnement, promouvoir la culture, renforcer les infrastructures hôtelières », affirme le premier magistrat. Il a été applaudi quand il a annoncé la candidature hyéroise à l’accueil des épreuves nautiques si Paris accueille les JO 2024 (lire par ailleurs, en pages Sports). Son adjoint au tourisme, Michel Dalmas, également président de l’office de tourisme, a ensuite évoqué « une saison qui risque de ressembler à la précédente, avec du monde et pas beaucoup d’argent. On est convaincu qu’il faut aller chercher un supplément de fréquentation ailleurs en Europe, là où les gens ont de l’argent. Le contexte demande à innover », a-t-il indiqué avant de laisser la parole à la directrice de l’office de tourisme Christine de la Forest.

Les annonces de l’office de tourisme

Au chapitre des nouveautés mises en place par l’OT, on retiendra la création d’un accueil itinérant estival, avec un triporteur motorisé, un tuktuk, qui ira délivrer les infos sur les marchés le matin, dans d’autres points stratégiques l’après-midi, chez les gros hébergeurs notamment.

Dix écrans télé programmables à distance vont également équiper une dizaine d’hébergeurs, pour une phase de test : il s’agit de proposer en direct de l’info pour promouvoir des activités, en fonction de la météo, mettre en valeur l’agenda et les bons plans de la semaine, etc.

Christine de la Forest est revenue sur la mise à disposition de connexions internet de qualité avec les Hippocket Wifi et sur la nouvelle application mobile d’Hyères Tourisme. Le site internet, déjà disponible en plusieurs langues, existera bientôt en allemand et en italien. Un portail site plongée est en chantier et côté animations, un projet est en cours de réflexion avec trois artistes locaux. Autre nouveauté : l’office de tourisme ira désormais chercher les touristes sur leurs lieux de vacances, en minibus, pour leur proposer une journée de découverte de la ville avec visites, déjeuner, petits achats…

Ville : prêts pour la saison

Les élus ont ensuite détaillé, à tour de rôle, selon leurs délégations, le programme des animations, des événements sportifs et culturels. Les professionnels ont également pris connaissance des infos concernant la propreté, le commerce ou les transports, le port, la sécurité ou la lutte anti-moustiques. Côté nouveautés : une fête des trois places le 10 juin en centre-ville, la réouverture pour l’été du relais infos service situé à l’entrée ouest de la ville, sur l’autoroute, l’accueil de croisières et le retour des bals populaires les 14 juillet et 15 août. La saison n’a qu’à débuter !

Tous droits réservés Var-Matin du 17 avril 2014 page 5, par Caroline Martinat

Ville et mécénat : premières signatures enregistrées

Une dizaine de gros entrepreneurs a participé à la première réunion concernant l'opération mécénat, organisée en salle du conseil municipal. Chacun a expliqué les raisons et la destination de son engagement, avant de signer son « contrat ». (Photos Laurent Martinat)

Une dizaine de gros entrepreneurs a participé à la première réunion concernant l’opération mécénat, organisée en salle du conseil municipal. Chacun a expliqué les raisons et la destination de son engagement, avant de signer son « contrat ». (Photos Laurent Martinat)

La Fête du livre vient de montrer l’efficacité des opérations de mécénat privé, pour la réalisation de projets d’intérêt général. Aubaine pour la ville : minimiser les coûts quand les finances grincent

La première réunion,« concernant l’opération originale et innovante de mécénat, que nous avons lancée pour aider à la réalisation de projets d’intérêt général », et qui a récemment été actée en conseil municipal (Var-Matin du 4 mars 2015), s’est tenue en salle du conseil municipal.

Autour du député-maire Jean-Pierre Giran, de plusieurs de ses adjoints et conseillers municipaux – de la majorité comme de l’opposition – et, surtout, de Virginie Négri, la chargée de mission spéciale de cette opération qui a su attirer les sociétés privées, une bonne dizaine de responsables de grands groupes et d’entreprises avaient pris place autour de la table.
Les sociétés Belambra, Eurovoiles, la Fondation du patrimoine, Méditerranée GDF Suez, GRDF, le groupe Boucau, Zolpan, Pitch Promotion, Vinci Construction France ou encore Veolia Propreté. D’autres n’avaient pas pu être là, mais se sont également engagés sur des projets, comme Toyota, le Fonds de dotation Itancia ou le groupe JPV.
Une charte éthique
Chacun a pris la parole. Puis les premiers contrats de « partenariat » ont donc été signés par les mécènes, qui apporteront leur aide, en argent ou en nature, à différents projets municipaux liés à la culture et au patrimoine, à la cohésion sociale ou à l’environnement (lire en encadré).
Jean-Pierre Giran les a vivement remerciés « pour ces contributions, qui vont alléger les problèmes de fonctionnement que connaissent les communes, et particulièrement la nôtre, et dont les contribuables hyérois vous seront redevables… »
Il a aussi rappelé les deux « exigences » qui avaient été préalablement établies, entre la municipalité et les entrepreneurs privés. « Nous avons été extrêmement précis sur la charte éthique. Il ne fallait pas que cette relation constructive soit la récompense ou la prémonition de marchés obtenus ou à obtenir, a-t-il répété. Il était également hors de question de procéder à une concurrence déloyale vis-à-vis d’associations avec lesquelles vous avez déjà des relations. Nous avons veillé à ce point. »
D’autres « signatures » devraient intervenir prochainement.

Mode : le compte à rebours a commencé

C'est officiel : le 30e Festival international de la mode et de la photo a été lancé, hier, par le maire, Jean-Pierre Giran, l'équipe municipale et celle de la Villa Noailles avec, cette année, un « Hyères off » ! (Photo Valérie Le Parc)

C’est officiel : le 30e Festival international de la mode et de la photo a été lancé, hier, par le maire, Jean-Pierre Giran, l’équipe municipale et celle de la Villa Noailles avec, cette année, un « Hyères off » ! (Photo Valérie Le Parc)

Hâtez-vous ! Tout débute aujourd’hui. Depuis ce matin 8 h, le site de la Villa Noailles (www.villanoailles-hyeres.com) a mis en ligne 600 places gratuites pour assister à l’un des défilés du 30e anniversaire du Festival international de la mode et de la photo (du 23 au 27 avril prochains).

Jusqu’au 18 avril, vous pouvez vous inscrire en ligne pour décrocher le précieux sésame… mais les plus rapides seront les mieux servis.

Cette année – anniversaire oblige – la maison Chanel au grand complet s’installe à Hyères pour une édition 2015 forcément unique : Karl Lagerfeld en directeur artistique, dix lauréats créateurs de mode et dix photographes en compétition.

Avant-première, ateliers et vote !

Mais, contrairement aux éditions précédentes, un festival « Hyères off » vient compléter cette année le « Hyères official ».

« Cela répond à une demande des Hyérois de participer davantage au festival, a expliqué Jean-Pierre Giran, député-maire de la commune. L’esprit des Noailles est toujours vivant et je veux que les Hyérois soient fiers de l’événement et se disent plus tard : « Moi aussi, j’y étais ! ».

Et le créateur du festival, Jean-Pierre Blanc, d’ajouter : « Le festival off va se décliner sous plusieurs formes, une visite privée des expositions en avant-première pour les Hyérois, une retransmission de tous les défilés sur écran géant en accès libre sur la place Massillon (ou la Tour des Templiers) et des ateliers de broderie ouverts au public pendant le festival ».

Les Hyérois pourront d’ailleurs voter pour leur collection préférée et sacrer un(e) lauréat(e) au titre du prix du public.

Enfin, un jeu concours est lancé chez les commerçants, ce qui permet d’associer, du même coup, professionnels hyérois « à l’année » et habitants de toujours. Des cadeaux Chanel, Chloé, Petit Bateau et des places ou des catalogues sont à gagner.

Hyères version « vintage » …

Dernière nouveauté : les géants du Net, Facebook – Instagram, sont pour la première fois partenaires du festival. L’opération « Vintage Hyères » s’y relaie sur la Toile et chacun peut envoyer ses souvenirs photo des 29 festivals passés !

En prévision du 30e anniversaire, 200 personnes vont travailler à la réussite de ce « birthday », marqué du sceau de Chanel.

Les préparatifs sont lancés. Les partenaires (dont les Galeries Lafayette) sur le pied de guerre et toute la ville mobilisée, de La Capte à la vieille ville et du centre à la Villa Noailles.

Savoir +

Le programme détaillé du festival est disponible sur le site de la Villa Noailles : http://www.villanoailles-hyeres.com

Tous droits réservés Var-Matin du mardi 14 avril 2015, par Fred Dumas

La Fête du livre : chapitre 1

A l'heure de l'inauguration, face à la foule : le député-maire Jean-Pierre Giran(à droite), au côté d'Emmanuel Khérad, jounaliste présentateur de la Librairie Francophone sur France Inter, Olivier Rouard, directeur général de la librairie Charlemagne et la marraine de la manifestation Benoîte Groult (assise). (Photos Frank Muller)

A l’heure de l’inauguration, face à la foule : le député-maire Jean-Pierre Giran(à droite), au côté d’Emmanuel Khérad, jounaliste présentateur de la Librairie Francophone sur France Inter, Olivier Rouard, directeur général de la librairie Charlemagne et la marraine de la manifestation Benoîte Groult (assise). (Photos Frank Muller)

La première édition s’est ouverte vendredi 10 avril 2015 au forum du casino portée par un vent d’enthousiasme. Ouverte à tous, la manifestation invite à venir rencontrer une centaine d’auteurs et d’éditeurs

L‘effervescence était dans l’air, hier matin, en centre-ville d’Hyères, où s’est ouverte la première édition de la Fête du livre. Un air de fête, justement, flottant autour des grappes de passants qui descendaient paisiblement, mais sûrement, vers le forum du casino. Croisant ceux qui en sortaient, sacs chargés d’ouvrages. Certains, trop impatients, s’étaient assis sur les murets du jardin voisin pour commencer à feuilleter les pages, comme on grignote le bout de la baguette en sortant de la boulangerie.

« J’en avais rêvé ! »

À l’intérieur du forum, les visiteurs ont découvert une multitude de stands répartis autour, et au centre de la salle. Une mise en place, qui malgré la richesse de l’offre, laissait une impression d’espace. À l’heure de l’inauguration, l’atmosphère est montée d’un cran.

« Je suis un maire heureux, témoignait, en préambule, le député-maire de la ville, Jean-Pierre Giran, entouré d’une foule de personnalités locales, d’auteurs et d’éditeurs. C’est un moment de création et de récréation, j’en avais rêvé avec mon ami Jean-Max Tixier (1), le grand auteur hyérois dont chacun se souvient du talent et de la bonhomie et à qui je dédie cette édition. » Après avoir souligné« le partenariat exceptionnel avec la librairie Charlemagne », et rendu hommage à la marraine de la manifestation Benoite Groult, le maire lançait un appel « pour défendre le livre contre cette prolifération que l’on connait sur les réseaux sociaux. Le livre ce n’est pas une rumeur, c’est la vérité. Le livre c’est la démocratie et j’en ai assez de cette démocratie qui dérape. » Il remerciait enfin « tous les auteurs et éditeurs qui ont fait confiance à la librairie Charlemagne et à la ville d’Hyères. Merci à tous nos partenaires, à Var-matin (2), et à ceux qui ont voulu rejoindre cette famille littéraire portée par Emmanuel Kherad. »

« Le livre, 1er produit culturel en France »

Le journaliste prenait rapidement la parole pour évoquer ce que la littérature « apporte de diversité et d’ouverture », et rappelait « le livre est le premier produit culturel vendu en France » avant de mettre en exergue le talent des écrivains présents, la qualité des éditeurs, la large place donnée sur cette fête aux livres jeunesse, et d’inviter les visiteurs à participer aux conférences.

La première fête du livre se poursuit aujourd’hui. Une centaine d’auteurs vous attendent pour dédicacer leurs ouvrages, dont de très nombreux auteurs régionaux.

Conférences et tables rondes se succéderont toute la journée, et une large programmation jeunesse est prévue pour les enfants.

1. Décédé en 2009.

2. Représenté par Patrice Maggio, rédacteur en chef de Var-matin.

Tous droits réservés Var-Matin, samedi 11 avril 2015 page 4, par Emmanuelle Pouquet.

Jean-Pierre Giran lance la première Fête du livre au Forum du casino

La Forum du casino (et non la place Clemenceau, prévue initialement) accueillera auteurs, éditeurs, conférenciers et dessinateurs, samedi et dimanche. Entrée gratuite pour tous ! (Photo Valérie Le Parc)

La Forum du casino (et non la place Clemenceau, prévue initialement) accueillera auteurs, éditeurs, conférenciers et dessinateurs, samedi et dimanche. Entrée gratuite pour tous ! (Photo Valérie Le Parc)

Benoîte Groult sera l’invitée d’honneur de cette première édition hyéroise qui rassemblera une centaine d’auteurs tout le week-end. Attention, événement !

Météo menaçante oblige, la première Fête du livre d’Hyères se concentrera au Forum du casino le week-end prochain et sera entièrement gratuite et ouverte à tous.

Plus de cent auteurs de tous styles littéraires (littérature, polar, sciences humaines, jeunesse, BD) mais aussi des éditeurs, relieurs d’art et conférenciers attendent le grand public pour deux jours de« culture intensive et décontractée ».

« La littérature a toujours été une tradition à Hyères et, étonnamment, il n’y a jamais eu de fête dédiée. C’est un manque que nous allons réparer grâce au soutien de la librairie Charlemagne, de l’Espace culturel Leclerc et des commerçants des Vitrines d’Hyères qui, tous, se sont engagés à faire vivre cette première édition partout en ville », a commenté hier Jean-Pierre Giran, député-maire de la cité des Palmiers. « De plus, c’est une opération qui va coûter seulement 20 000 euros (grâce au mécénat et subventions, Ndlr) et permettre à tous les Hyérois de rencontrer de grands auteurs tout près de chez eux ».

Dédicaces, conférences et ateliers…

« Il n’est jamais facile de créer une fête du livre mais c’est un pari enthousiasmant. C’est amener la culture française au-delà des librairies et Charlemagne y est très favorable », a poursuivi Olivier Rouard, directeur général des librairies Charlemagne.

Effectivement, sont attendus au Forum de nombreuses plumes régionales, mais connues nationalement, (Charles Berling, Daniel Herrero, l’architecte Rudy Ricciotti…) et des écrivains primés comme Léonor de Recondo. Des auteurs aussi divers que Jean-Paul Delfino, Blandine de Caunes, l’homme politique Hervé Mariton ou la talentueuse dessinatrice Catel Muller seront également hyérois ce week-end (page suivante).

Invitée d’honneur naturel et marraine de l’événement, Benoîte Groult veillera sur le succès de cette 1re Fête du livre qui, loin des salons du livre « industriels » de Paris ou d’autres grandes villes, se veut avant tout « conviviale, accessible et proche du public ». C’est d’ailleurs une fête et pas un salon…

Il n’empêche que de grands rendez-vous sont programmés : une exposition sur les livres rares, des ateliers, lectures de contes pour les enfants et une série de conférences – rencontres avec des auteurs spécialisés.

Bien sûr, des dédicaces personnalisées seront possibles et vous pourrez, au hasard des terrasses des cafés de la ville, croiser les auteurs en « off ». Et parler littérature… ou printemps à Hyères !

Savoir +

Fête du livre, les 11 et 12 avril au Forum du casino. Entrée libre.

Rens au 04.94.00.78.78 et http://www.hyeres.fr. ou Cap Culture au 04.94.62.22.88.

Tous droits réservés var-Matin du mercredi 8 avril 2015 page 4 par Fred Dumas