Midi Festival aura bien lieu cet été à Noailles !

La subvention municipale est finalement accordée au festival pop pour son édition de juillet. Programmation en cours et bonnes volontés retrouvées…

Le maire, Jean-Pierre Giran, son adjoint François Carrassan, et Frédéric Landini, directeur de Midi Festival se sont retrouvés en mairie pour donner le « feu vert » à l'édition 2015. (Photo F. D.)

Le maire, Jean-Pierre Giran, son adjoint François Carrassan, et Frédéric Landini, directeur de Midi Festival se sont retrouvés en mairie pour donner le « feu vert » à l’édition 2015. (Photo F. D.)

À l’heure où certains festivals varois sont arrêtés, suspendus, voire carrément annulés, il y en a un qui résiste… contre vents et marées. Le Midi Festival, qui existe depuis 2006 à la Villa Noailles, n’aura pas d’interruption d’édition.

On a pourtant cru que 2014 avait été la « der des ders » après la décision municipale de ne pas renouveler pour cette année sa subvention annuelle. Que nenni !

Hier matin, le maire, Jean-Pierre Giran, et son adjoint à la culture, François Carrassan, ont annoncé officiellement que 24 000 euros seraient alloués pour permettre à ce festival pop-électro de se tenir, comme chaque année, dans les jardins de la Villa Noailles.

Deux jours sont programmés : les 24 et 25 juillet prochains avec une affiche… qui s’élabore dans le plus grand secret.

« Des projets hyérois ! »

« Nous finançons des projets, pas des associations par elles-mêmes. On tient beaucoup à cette approche vertueuse des choses », a expliqué, en préambule Jean-Pierre Giran, député maire de la ville, avant de laisser la parole à son adjoint à la culture.

« Après la décision de ne pas reconduire la subvention pour Midi Festival, j’ai entendu dire en ville que nous voulions couper la tête à ce festival ! Il s’agissait de conclusions quelque peu hâtives… Ce temps a été mis à profit pour discuter ensemble et le nouveau projet culturel de Midi Festival nous a été présenté et nous a séduits. Je me félicite que Midi continue son chemin, moi qui étais là à ses débuts en 2006 ».

Après, donc, cette période de « flottement »au cours de laquelle la question de la survie même du festival pop à Hyères s’est posée, chaque partie a fait un pas vers l’autre… et la bonne nouvelle a été annoncée, hier, en mairie.

Mid’Hyères…

Ouf de soulagement chez les organisateurs dont le fondateur, Frédéric Landini, n’a pas caché sa satisfaction : « Midi nous coûte 140 000 euros de budget total. Les aides de TPM, du conseil général, de la Région et les entrées nous permettent d’organiser l’événement mais la subvention de la mairie était indispensable. Pas uniquement sur le volet financier mais Midi s’inscrit directement dans son territoire hyérois. Il était donc primordial, pour nous, de le maintenir à Hyères ».

Concrètement, groupes et artistes se succéderont dans les jardins nord de la Villa de 19 heures à minuit fin juillet. Qui exactement ? Nul ne sait pour l’instant mais on espère une programmation, pointue mais accessible, des talents émergents mais pas « barbants » – bref – une fête musicale comme il n’y en a nulle part en France.

Tous droits réservés Var-Matin du mardi 21 avril 2015, page 4, par Fred Dumas