Jean-Pierre Giran accueille une classe de Jules-Ferry à la mairie dans le cadre d’un dispositif expérimental sur l’orientation

C‘est un« dispositif expérimental au niveau de l’orientation », comme l’explique Pierre Cruz, professeur principal (et de maths) de la 4eG de Jules-Ferry, que testent actuellement ces 26 élèves du collège. Et ce dans le cadre du parcours individuel d’information et de découverte du monde économique et professionnel (Piiodmep), mis en place en France depuis janvier dernier dans quelques « établissements pilotes ».

Accueillis dans la salle du conseil municipal par le maire Jean-Pierre Giran, les élèves de 4eG du collège Jules-Ferry ont ensuite visité les services des finances et des ressources humaines. Pour se faire une idée concrète des métiers exercés dans une collectivité. (Photos F. R.)

Accueillis dans la salle du conseil municipal par le maire Jean-Pierre Giran, les élèves de 4eG du collège Jules-Ferry ont ensuite visité les services des finances et des ressources humaines. Pour se faire une idée concrète des métiers exercés dans une collectivité. (Photos F. R.)

Après avoir observé les métiers de la grande distribution et des métiers de bouche dans une grande surface, les collégiens étaient, hier après-midi, en visite à la mairie. Ils y ont été accueillis par le premier magistrat, dans la salle du conseil municipal. « Une commune, ce n’est pas une société privée, leur a brièvement indiqué Jean-Pierre Giran. Mais c’est une grande entreprise. Qui doit satisfaire un produit très particulier : l’intérêt général de l’ensemble de ses « clients », c’est-à-dire des citoyens. »

« Beaucoup plus parlant »
Avant que les jeunes ne partent faire un tour dans les services, il a ajouté : « A votre âge, moi je ne savais pas ce que je voulais faire. Je voulais être footballeur professionnel, et puis j’ai changé de voie. Trois fois. Je crois qu’il faut que dans vos études et dans vos réflexions, vous ayez cette capacité de vous adapter, de changer. » Et il a conclu : « La mairie, c’est la maison commune. Donc vous êtes chez vous. Vous venez quand vous voulez, vous frappez, et vous entrez. »
Les collégiens ont alors été répartis en deux groupes, l’un partant au service finances, l’autre au service des ressources humaines, avant d’inverser. « Le processus consiste à faire découvrir le tissu économique local de la manière la plus concrète possible, afin d’aider nos élèves à construire leur orientation, ce qui n’est pas facile, reprend Pierre Cruz. Aujourd’hui, c’est donc le côté  »administration », et notamment les métiers de la gestion et du secrétariat. C’est beaucoup plus parlant de cette façon. Des fois, les vocations on les trouve au détour d’une rue… »
La 4eG terminera son petit tour d’horizon d’orientation par une visite chez un artisan d’art et chez un agriculteur.
Ce dispositif, destiné à être prolongé sur l’année de 3e, devrait se généraliser à tous les établissements dès la rentrée prochaine.Tous droits réservés var-Matin du 21 avril 2015 page 5, par Fanny Rocca