La Fête du livre : chapitre 1

A l'heure de l'inauguration, face à la foule : le député-maire Jean-Pierre Giran(à droite), au côté d'Emmanuel Khérad, jounaliste présentateur de la Librairie Francophone sur France Inter, Olivier Rouard, directeur général de la librairie Charlemagne et la marraine de la manifestation Benoîte Groult (assise). (Photos Frank Muller)

A l’heure de l’inauguration, face à la foule : le député-maire Jean-Pierre Giran(à droite), au côté d’Emmanuel Khérad, jounaliste présentateur de la Librairie Francophone sur France Inter, Olivier Rouard, directeur général de la librairie Charlemagne et la marraine de la manifestation Benoîte Groult (assise). (Photos Frank Muller)

La première édition s’est ouverte vendredi 10 avril 2015 au forum du casino portée par un vent d’enthousiasme. Ouverte à tous, la manifestation invite à venir rencontrer une centaine d’auteurs et d’éditeurs

L‘effervescence était dans l’air, hier matin, en centre-ville d’Hyères, où s’est ouverte la première édition de la Fête du livre. Un air de fête, justement, flottant autour des grappes de passants qui descendaient paisiblement, mais sûrement, vers le forum du casino. Croisant ceux qui en sortaient, sacs chargés d’ouvrages. Certains, trop impatients, s’étaient assis sur les murets du jardin voisin pour commencer à feuilleter les pages, comme on grignote le bout de la baguette en sortant de la boulangerie.

« J’en avais rêvé ! »

À l’intérieur du forum, les visiteurs ont découvert une multitude de stands répartis autour, et au centre de la salle. Une mise en place, qui malgré la richesse de l’offre, laissait une impression d’espace. À l’heure de l’inauguration, l’atmosphère est montée d’un cran.

« Je suis un maire heureux, témoignait, en préambule, le député-maire de la ville, Jean-Pierre Giran, entouré d’une foule de personnalités locales, d’auteurs et d’éditeurs. C’est un moment de création et de récréation, j’en avais rêvé avec mon ami Jean-Max Tixier (1), le grand auteur hyérois dont chacun se souvient du talent et de la bonhomie et à qui je dédie cette édition. » Après avoir souligné« le partenariat exceptionnel avec la librairie Charlemagne », et rendu hommage à la marraine de la manifestation Benoite Groult, le maire lançait un appel « pour défendre le livre contre cette prolifération que l’on connait sur les réseaux sociaux. Le livre ce n’est pas une rumeur, c’est la vérité. Le livre c’est la démocratie et j’en ai assez de cette démocratie qui dérape. » Il remerciait enfin « tous les auteurs et éditeurs qui ont fait confiance à la librairie Charlemagne et à la ville d’Hyères. Merci à tous nos partenaires, à Var-matin (2), et à ceux qui ont voulu rejoindre cette famille littéraire portée par Emmanuel Kherad. »

« Le livre, 1er produit culturel en France »

Le journaliste prenait rapidement la parole pour évoquer ce que la littérature « apporte de diversité et d’ouverture », et rappelait « le livre est le premier produit culturel vendu en France » avant de mettre en exergue le talent des écrivains présents, la qualité des éditeurs, la large place donnée sur cette fête aux livres jeunesse, et d’inviter les visiteurs à participer aux conférences.

La première fête du livre se poursuit aujourd’hui. Une centaine d’auteurs vous attendent pour dédicacer leurs ouvrages, dont de très nombreux auteurs régionaux.

Conférences et tables rondes se succéderont toute la journée, et une large programmation jeunesse est prévue pour les enfants.

1. Décédé en 2009.

2. Représenté par Patrice Maggio, rédacteur en chef de Var-matin.

Tous droits réservés Var-Matin, samedi 11 avril 2015 page 4, par Emmanuelle Pouquet.