Les députés juniors jouent les journalistes en herbe

Fiona a pris les notes et Lynda la photo, sur laquelle, au milieu de tous ses camarades, Wasim brandit fièrement le projet de loi de la classe. (Photo CM2 Excelsior)

Fiona a pris les notes et Lynda la photo, sur laquelle, au milieu de tous ses camarades, Wasim brandit fièrement le projet de loi de la classe. (Photo CM2 Excelsior)

Après un projet de loi, c’est un article pour le journal qu’ont écrit les CM2 de l’école Excelsior. Ils racontent leur expérience au Parlement des enfants

Les CM2 de la classe d’Isabelle Monge, à l’école Excelsior ont d’abord joué les députés juniors, en participant au Parlement des enfants. Ils ont proposé leur propre projet de loi, afin de donner un statut à la place de la parole de l’enfant au sein de l’école (lire nos éditions du samedi février et du samedi 14 mars).

Lundi dernier, dans le cadre de la semaine de la presse à l’école, Var-matin a proposé à ces écoliers d’endosser le rôle de journaliste. Leur mission : écrire un article pour expliquer à nos lecteurs ce que la participation au Parlement des enfants leur a appris.
Voici l’article qu’ils ont coécrit avec une journaliste de l’agence hyéroise de Var-matin, avant de la bombarder de questions pour tout savoir sur son métier.
« On est fiers de nous »
Notre classe de CM2 de l’école Excelsior a participé au parlement des enfants et écrit un projet de loi pour donner une place à la parole des enfants au sein de l’école.
« On a appris que c’est difficile d’écrire une loi. C’est difficile de trouver un bon sujet, c’est difficile d’être tous d’accord et c’est difficile d’arriver à mettre toutes les bonnes idées de tout le monde. Il a fallu beaucoup réfléchir. Une fois le sujet trouvé, on a dû dire comment on pouvait donner la parole aux enfants au sein de l’école » expliquent Lucciana, Thibault, Lynda, Inès et Franck.
Joris n’a pas aimé ce travail de recherche d’un sujet mais il a aimé écrire le texte de loi ensuite. « C’est très difficile à écrire, parce qu’il faut trouver le bon mot à chaque fois » précise Wasim.
Bilal a apprécié l’aide du député Jean-Pierre Giran. « Il nous a beaucoup aidés et, en plus, on a visité son bureau. » Soumaya a aimé répondre à ses questions et réfléchir pour trouver les réponses.
Désormais, les CM2 savent à quoi sert une loi. Elle sert « à nous protéger, à vivre en communauté, à dire ce qu’on a le droit de faire ou de pas faire, à mettre des limites, à vivre en paix et à éviter que ça dégénère » résument Ryad, Bilal, Joris, Lynda et Agathe.
« Au départ, on en savait pas du tout ce qu’il fallait faire et, à la fin, on a réussi à écrire une loi. On a appris beaucoup de choses, aussi sur le travail du député » conclut Fiona.
Inès confirme ce que Safa avait dit le jour de la visite à la mairie, le vendredi 13 mars : « On est fier de nous ! »Tous droits réservés Var-Matin du jeudi 26 mars 2015 par les CM2 de Mme Monge avec Caroline Martinat