Jean-Pierre Giran prévoit des commerces à loyer modéré pour les artisans d’art et refuse tout projet de marina au Ceinturon

Palmiers percés

Pas de projet de marina au Ceinturon

Relevé dans le rapport du commissaire enquêteur sur le Plan d’exposition au bruit, autour de l’aéroport, le projet présenté par un investisseur et un architecte accompagnés de M. Lalou, propriétaire de 45 ha au domaine du Ceinturon et PDG du camping Les Pins Maritimes : « la construction d’une marina, hôtels, lieu de cure et de soins, appuyés par la mairie. 750 ME immédiatement réalisables qui généreraient 400 emplois pendant les travaux, puis 500 en CDI et 250 saisonniers pour l’exploitation ». Renseignements pris, ce projet qualifié de « délirant », par le député maire Jean-Pierre Giran, « n’est absolument pas appuyé par la mairie ». M. Lalou que nous avons également contacté, nous a informés qu’il était finalement abandonné. L’identité du super-investisseur n’a pas été dévoilée.
Vieille ville : circuit des métiers d’art
Pour tenter de revitaliser la vieille ville, la municipalité prévoit 30 à 40 commerces qui seront mis à disposition d’artisans d’art, avec des loyers modérés. « J’ai demandé à Var Aménagement Développement de travailler prioritairement sur ce projet », établit Jean-Pierre Giran.Tous droits réservés Var-Matin du 19 mars 2015 page 5