Jean-Pierre Giran lance l’opération Mécénat pour la Ville

Une di­zaine de so­cié­tés a déjà ré­pondu à l’ap­pel de la com­mune qui sou­haite créer une dy­na­mique pu­blic/privé pour fi­nan­cer des pro­jets liés au pa­tri­moine cultu­rel, l’en­vi­ron­ne­ment et la co­hé­sion so­ciale.

Le 12 sep­tembre der­nier, le conseil mu­ni­ci­pal d’Hyères, présidé par le député-maire Jean-Pierre Giran,  adop­tait à l’una­ni­mité le prin­cipe de re­cherche de mé­cé­nat « pour aider à la réa­li­sa­tion de pro­jets d’in­té­rêt gé­né­ral ».

Des pro­jets vi­sant à « ren­for­cer le rayon­ne­ment de la ville et l’at­trac­ti­vité de son ter­ri­toire »et ar­ti­cu­lés au­tour de trois centres d’in­té­rêt : l’en­vi­ron­ne­ment, le pa­tri­moine cultu­rel et la co­hé­sion so­ciale.

« On a contacté un cer­tain nombre de grandes en­tre­prises, telles que Suez, Veo­lia, Vinci, GRDF qui s’ins­crivent déjà dans ce type de dé­marche, in­diquent les ser­vices de la com­mune. D’autres comme : Itan­cia (fonds de do­ta­tion) ; la Fon­da­tion du pa­tri­moine, le Be­lam­bra, Toyota, les groupes im­mo­bi­liers Pitch pro­mo­tion, et Bou­cau, la fon­da­tion Chèque Dé­jeu­ner, etc. se sont fait connaître peu après cette dé­li­bé­ra­tion, et des pro­jets d’ac­tion ont été dé­ter­mi­nés. »
« Ob­jec­tif : ré­duire les dé­penses »
La ville a iden­ti­fié des pro­jets« en rap­port avec l’in­té­rêt des mé­cènes, pas des tra­vaux de voi­rie. Des pro­jets ins­crits au bud­get et sur les­quels la par­ti­ci­pa­tion fi­nan­cière des par­te­naires va per­mettre de ré­duire les dé­penses de fonc­tion­ne­ment ou d’in­ves­tis­se­ment. »La ville a d’ores et déjà éta­bli une liste pré­cise des pro­jets 2 015 (voir ci-des­sous) avec ob­jec­tifs et bud­gets pré­vi­sion­nels. Des pro­jets réa­li­sés ou lan­cés en 2015. Ils font l’ob­jet d’une pla­quette des­ti­née aux par­te­naires pri­vés qui pré­sente la « dé­marche in­no­vante » dans la­quelle la ville s’en­gage ; la­quelle « vise à les as­so­cier à des pro­jets em­blé­ma­tiques d’in­té­rêt gé­né­ral. »Le mé­cé­nat peut prendre trois formes : le mé­cé­nat fi­nan­cier, en ver­sant un don en nu­mé­raire ; le mé­cé­nat de com­pé­tences, en met­tant à dis­po­si­tion les com­pé­tences de son per­son­nel et enfin, un mé­cé­nat en na­ture : en ap­por­tant des moyens ma­té­riels ou tech­niques.

Pre­miers contrats si­gnés en avril

Alors quel avan­tage à de­ve­nir mé­cène ?

C’est bien sûr, d’abord, un avan­tage fis­cal avec, no­tam­ment (1) des ré­duc­tions d’im­pôts sur les so­cié­tés (60 % du mon­tant du don dans la li­mite de 0,5 % du mon­tant du CA) et ré­duc­tion d’IS de 60 % du sa­laire et des charges so­ciales au pro­rata du temps af­fecté, si une en­tre­prise met à dis­po­si­tion un de ses sa­la­riés. En fait, le coût net de l’en­ga­ge­ment équi­vaut à 15 % du don.« Mais il y a aussi les re­tom­bées en termes d’image, com­plètent les ser­vices de la ville, et de re­la­tion­nel avec l’en­vi­ron­ne­ment éco­no­mique, so­cial, po­li­tique et cultu­rel ».
Les pre­mières si­gna­tures de contrats de mé­cé­nat d’en­tre­prises entre la ville d’Hyères et des so­cié­tés pri­vées au­ront lieu le 9 avril pro­chain.
1. Éga­le­ment droit à contre­par­tie de la part du bé­né­fi­ciaire jus­qu’à 25 % du mon­tant du don, non-ap­pli­ca­tion de la TVA sur le mon­tant du don.
Les pro­jets pro­po­sés aux par­te­naires pri­vés, par ca­té­go­rie
Cul­ture et pa­tri­moine :

– Ré­no­va­tion de la col­lé­giale Saint-Paul. Tra­vaux de ré­no­va­tion in­té­rieure en vue de la ré­ou­ver­ture pré­vue en dé­cembre 2015. Sur un in­ves­tis­se­ment de 1,3 Me, il reste 988 000e à fi­nan­cer.

– Sé­cu­ri­sa­tion du site ar­chéo­lo­gique d’Ol­bia. Conso­li­da­tion des ves­tiges, en vue d’une va­lo­ri­sa­tion du site. Mon­tant du pro­jet : 96 000 e, reste à fi­nan­cer : 20 000 e.
– Res­tau­ra­tion des rem­parts du châ­teau. Sur 100 000e, reste 30 000 e à fi­nan­cer.
– Fête du livre (avril 2015). Il s’agit de fi­nan­cer la venue d’une cen­taine d’au­teurs. Pré­vi­sion­nel : 50 000e. Mé­cé­nat fi­nan­cier ou en na­ture (hé­ber­ge­ment, repas, trans­port…)
Mais aussi : La se­maine du pa­tri­moine, Les mé­dié­vales, la nu­mé­ri­sa­tion et res­tau­ra­tion de do­cu­ments an­ciens de la mé­dia­thèque et des ar­chives, la res­tau­ra­tion du ta­bleau Saint-Paul sur le che­min de Damas, l’ac­qui­si­tion pour 5 ans de l’ap­pli­ca­tion Mo­nu­ment Tra­cker qui per­met d’ac­cé­der aux ren­sei­gne­ments en temps réel sur les mo­nu­ments, sites his­to­riques, cir­cuits, ma­ni­fes­ta­tions, etc.
Co­hé­sion so­ciale :
– Créa­tion d’une fi­lière « Sport – ap­pren­tis­sage ». Objet du mé­cé­nat : de­ve­nir le par­rain de la pre­mière pro­mo­tion de cette fi­lière per­met­tant d’ac­qué­rir un di­plôme agri­cole et de pra­ti­quer ré­gu­liè­re­ment un sport. Par­ti­ci­per éga­le­ment à l’achat de ma­té­riel et de te­nues de sport pour les étu­diants.
– Créa­tion d’une lu­do­thèque. Amé­na­ge­ment d’un local mu­ni­ci­pal en centre-ville par la four­ni­ture de mo­bi­lier et de sup­ports (jeux, ou­vrages, etc.) Type de mé­cé­nat : en na­ture. Réa­li­sa­tion : cou­rant 2 015.
– Fi­nan­ce­ment des Pass’jeunes. Des­tiné aux jeunes de 14 à 25 ans, ce dis­po­si­tif donne droit à des ré­duc­tions spé­ci­fiques loi­sirs et culture (pis­cine, ci­néma, concerts, sport.)
– Dy­na­mi­ser le Go play one, fes­ti­val de jeux vi­déos et man­gas. La 7e édi­tion aura lieu les 23 et 24 mai à l’es­pace 3 000. L’en­trée jus­qu’à pré­sent gra­tuite de­vien­dra payante avec la mise à dis­po­si­tion de nou­veaux postes de jeux, l’or­ga­ni­sa­tion de tour­nois, la créa­tion d’une ex­po­si­tion sur les mé­tiers des jeux vi­déos, etc.
– L’amé­na­ge­ment de nou­velles han­di­plages à La Capte et La Bona, par ac­qui­si­tion de tapis syn­thé­tiques et fau­teuils am­phi­bie. (Bud­get 10 000e).
Mais aussi : par­ti­ci­per au fi­nan­ce­ment d’une bourse aux ba­che­liers.
En­vi­ron­ne­ment
– Opé­ra­tion grand site. Les pro­po­si­tions de par­te­na­riat sont or­ga­ni­sées au­tour de quatre axes :
1) La dé­fi­ni­tion et la mise en œuvre de la stra­té­gie de communication jus­qu’à l’ob­ten­tion du label.
2) Le fi­nan­ce­ment d’une étude pour la pré­ser­va­tion du tom­bolo ouest de la pres­qu’île de Giens. Bud­get pré­vi­sion­nel : 110 000e.
3) Le fi­nan­ce­ment d’ac­tions de pré­ser­va­tion de la route du sel. Re­cons­ti­tu­tion du cor­don la­gu­naire, mise en places de ca­siers de ga­ni­velles, si­gna­lé­tique, amé­na­ge­ment des accès, etc. Bud­get pré­vi­sion­nel : 255 000e, reste à fi­nan­cer : 130 000e.
4) Créa­tion d’un ob­ser­va­toire or­ni­tho­lo­gique et d’un sen­tier de dé­cou­verte dans le ma­rais de La Lieu­rette, adapté pour les per­sonnes en si­tua­tion de han­di­cap. Mon­tant des tra­vaux : 40 000e. Ca­len­drier : cou­rant 2 015.
Tous droits réservés Var-Matin du mercredi 4 mars 2015 par Emmanuelle Pouquet