Jean-Pierre Giran visite le quartier Godillot : les priorités sont arrêtées

Au côté des responsables du CIL du quartier, dont le président Alain Durand (ici à droite), le député-maire, entouré d'élus et de chefs de service, a parcouru le quartier pour faire le point sur les travaux urgents à lancer. (Photo Valérie Le Parc)

Au côté des responsables du CIL du quartier, dont le président Alain Durand (ici à droite), le député-maire, entouré d’élus et de chefs de service, a parcouru le quartier pour faire le point sur les travaux urgents à lancer. (Photo Valérie Le Parc)

Comme il le fait désormais après certaines assemblées générales des comités d’intérêt local de la ville, le député-maire, Jean-Pierre Giran, a visité le quartier Godillot, entouré de Josiane Mai, adjointe déléguée aux quartiers, Jean-Marc Gely, adjoint à la sécurité, et de plusieurs chefs de service. Il a été accueilli sur place par le président du CIL, Alain Durand, et plusieurs membres du bureau.

Objectif de cette visite : faire le tour du quartier, identifier, sur le terrain, les principaux problèmes et hiérarchiser les priorités en terme de travaux.

Sous le soleil, cette visite, néanmoins sérieuse et constructive, a aussi été l’occasion d’une balade à travers un quartier très agréable.

Modification de carrefour, poteaux à enfouir

Avec, en main, le relevé préalablement établi par le CIL « des éléments non satisfaisants restant à traiter », les élus ont parcouru une à une, les rues, avenues et places concernées.

On retiendra parmi les principaux travaux retenus : la modification du carrefour Jean-Natte/Jules Massel, avec élargissement des trottoirs et sécurisation du carrefour.

Toujours avenue Jean-Natte, ERDF, dans son programme annuel, a prévu l’enfouissement des poteaux de son réseau sur cette voie.

La ville a demandé à France Telecom de profiter de ces travaux pour enterrer ses pylônes. « On a également l’accord d’ERDF pour la réfection des poteaux très endommagés de l’avenue Natte qui présentent un danger car ils se délitent sur la voie publique », indiquait Bernard Barale, directeur des services techniques de la ville.

Cinq autres poteaux EDF seront supprimés courant 2015 en bas de l’avenue Godillot « et la ville étudie la mise en place de stationnements supplémentaires à cet endroit. »

Concernant les travaux qui devraient être engagés dans les mois qui viennent, figure la reprise des marquages de stationnement dans tout le secteur, notamment avenue Jean-Natte, pour augmenter l’emprise du trottoir trop étroit, en empiétant sur la chaussée.

Les services programment aussi la reprise des avaloirs et regards du réseau pluvial, à l’entrée de la résidence L’Oasis, pour éviter que la résidence ne soit inondée.

Un bateau doit aussi être aménagé sur le trottoir de l’avenue Maréchal-Leclerc pour une meilleure circulation des personnes à mobilité réduite. « On va par ailleurs lancer une campagne de reprise systématique de toutes les jardinières dégradées avec dessouchage et replantation ». Une pastille de giration (en plastique) sera mise en place rond-point Saint-Vincent, devant le garage Peugeot. Quant à la fontaine Godillot, elle va être rénovée, ainsi que son éclairage.

Évoqués comme « une priorité » par le CIL, des travaux de voirie beaucoup plus coûteux sont nécessaires rue Victor-Hugo.

Une étude et une programmation de travaux sont inscrites, pour une rénovation à l’horizon 2016.

par Emmanuelle Pouquet Tous droits réservés Var-Matin du 23 février 2015